PRODIG - Pôle de Recherche pour l'Organisation et la Diffusion de l'Information Géographique

Angèle PROUST
Doctorante contractuelle avec mission d’enseignement
Campus Condorcet
Bâtiment Recherche Sud
5, cours des Humanités
93 322 Aubervilliers Cedex
Tél. professionnel : 0633182169

angele.proust6@gmail.com
Mots-clés thématiques
Agricultures urbaine et périurbaine
Marginalisation socio-spatiale
Système alimentaire métropolitain
Gouvernance alimentaire locale

Mots-clés géographiques
Amérique latine
Brésil
São Paulo


Thèmes de recherche

Thème 2 : Métropolisation, circulations et dynamiques urbaines

Thèse

 

Nourrir São Paulo par et pour ses marges : dynamiques et enjeux socio-spatiaux de l’agriculture périurbaine à l’échelle métropolitaine

Ce travail articule une analyse géographique des relations villes campagnes avec le courant d’études sur la justice agricole et la justice alimentaire à São Paulo. Dans un contexte où les politiques publiques sont influencées par les paradigmes de transition, l’enjeu de relocalisation de l’alimentation semble favorable à une revalorisation de l’agriculture périurbaine, dans le continuum fonctionnel et économique ville-campagne. A São Paulo, métropole émergente d’un pays à la trajectoire de développement tumultueuse marquée par une forte polarisation socio-spatiale, les enjeux d’une telle reterritorialisation de l’agriculture et de l’alimentation en termes de justice spatiale méritent d’être interrogés. Ils sont à la fois socio-économiques, sanitaires, symboliques et politiques. En effet, les populations défavorisées et racisées vivant en périphérie sont particulièrement touchées par les maladies nutritionnelles (diabète, obésité). Les discriminations dont ces populations sont victimes semblent faire de l’agriculture périurbaine un outil d’autonomisation et de résistance pour conquérir le « droit à la ville » depuis ses marges. La dimension culturelle de cette lutte réside notamment dans l’attachement à des plantes cultivées endogènes, extérieures au modèle agro-alimentaire dominant. Le jardinage intra-urbain communautaire, qui a acquis droit de cité au cœur de l’agglomération pauliste sous l’impulsion de citadins aisés, montre en contrepoint les inégalités spatiales à l’œuvre entre les centres et les périphéries de São Paulo. Notre hypothèse est que l’agriculture périurbaine, peu soutenue par les politiques publiques, contribue pourtant à suppléer un système alimentaire inégalitaire et à créer un « vivrier marchand » qui bénéficie avant tout aux habitants pauvres des marges de la métropole. Il constitue ainsi un facteur de résilience face à des crises sanitaires multiformes. En ce sens, le droit à produire son alimentation relève de la justice spatiale. L’analyse s’appuie sur la photo-interprétation et des enquêtes quantitatives pour estimer le poids de l’agriculture périurbaine dans le système alimentaire local. Une approche qualitative permet de comprendre l’importance politique de cette activité agricole qui occupe les marges d’un territoire métropolitain émergent.

Publications

Ouvrages ou chapitres d’ouvrages

  • PROUST A., 2020. Justice alimentaire à São Paulo : l’intégration des marges périurbaines au système alimentaire métropolitain, RITA, n°13.