PRODIG - Pôle de Recherche pour l'Organisation et la Diffusion de l'Information Géographique

Sylvain DOMERGUE
Docteur de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Professeur agrégé
Campus Condorcet
Bâtiment Recherche Sud
5, cours des Humanités
93 322 Aubervilliers Cedex

sylvain.domergue@scpobx.fr
Mots-clés thématiques
Géopolitique
Intégration régionale
Gouvernance internationale/régionale des espaces maritimes
Sécurité maritime
Territorialisation des espaces maritimes
Maritimisation
Géopolitique des risques
Sécurité environnementale
sécurité nationale
Mots-clés géographiques
Amérique du Nord
Amérique latine
Caraïbes
Espaces maritimes et océaniques

Thèmes de recherche

Mutations des territoires, processus productifs et mondialisation
Risques, vulnérabilités et gestion des territoires
Géographie politique des ressources

Enseignement

  • « Géopolitique des espaces maritimes et océaniques », Master 2 Affaires Internationales, Sciences Po Bordeaux
  • « Espaces, territoires et sociétés dans les mondes émergents », Master 2 Risques et Développement dans les Suds, Sciences Po Bordeaux
  • « Géopolitique du monde contemporain », Master 1 Géoéconomie appliquée, Sciences Po Bordeaux
  • Enseignement en Histoire, Géographie, Sciences Politiques et Géopolitique, lycée Saint Joseph de Tivoli, Bordeaux

Autres activités

  • Cadre-analyste en Géopolitique, Ministère des Armées (depuis 2011)
  • Chercheur associé au Conseil Québécois d’Etudes Géopolitiques (CQEG)

Thèse

 

La construction régionale de la sécurité dans l’espace interaméricain, selon le prisme maritime

  • Année d’inscription : 2018
  • Etablissement d’inscription : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Directeur de thèse : Pr. Yann RICHARD, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Co-Direction : Pr. Frédéric LASSERRE, Université Laval, Québec, Canada

La dépendance des sociétés humaines vis-à-vis des espaces maritimes ne cesse de croître, partout dans le monde. Qu’il s’agisse des voies d’approvisionnement stratégiques, de l’exploitation des ressources, de la concentration de la population mondiale sur les littoraux ou du développement d’activités littorales telles que le tourisme ou l’aquaculture, la territorialisation des mers et des océans est devenue un enjeu majeur de la mondialisation et de la structuration des relations internationales. Les nombreuses frictions et soubresauts géopolitiques dont nous percevons les échos en provenance d’Asie orientale, de l’Arctique, ou des marges de l’Océan indien, pour ne citer que les cas les plus médiatiques, illustrent quotidiennement cette réalité. Or, l’accroissement de la valeur stratégique de ces espaces est corrélé à une augmentation de la vulnérabilité de ces activités aux aléas, qu’ils soient d’origine naturelle ou anthropique. L’espace maritime inter-américain, constitué du Bassin Caraïbes et de ses approches atlantiques, est particulièrement concerné par cette équation. Cette interface Nord-Sud et Est-Ouest des Amériques est en effet marquée par un fort potentiel de développement des menaces naturelles et humaines sur les mers qui la composent. Cette situation incite à s’interroger sur la capacité et la volonté des acteurs politiques riverains à penser collectivement ce territoire, afin d’en améliorer la gouvernance. A l’heure actuelle, si certains dispositifs, plus ou moins développés et opérationnels de coopération existent, une gestion intégrée, voire institutionnalisée à l’échelle régionale n’a jamais été véritablement mise en œuvre. Comme tout espace maritime, il est au contraire le théâtre de divisions et de démonstrations de force de la part des puissances riveraines. La démultiplication des risques sur cet espace maritime nous invite donc à nous interroger : la gestion de la sécurité maritime et des catastrophes dans le Bassin Caraïbes est-elle un simple vecteur d’influence nationale pour les pays riverains, ou constitue-t-elle une occasion crédible de construire un embryon d’intégration à l’échelle de la région ? Si intégration il y a, quelle forme peut-elle prendre et quel degré peut-elle atteindre ? A contrario, la fragmentation politique régionale peut-elle être un facteur d’insécurité maritime ? C’est à l’ensemble de ces questions que la thèse propose de répondre.

Colloques, conférences, interventions

  • Domergue, S., 2022, « Entre enjeux de souveraineté et intégration régionale, les défis des régionalismes sécuritaires maritimes dans l’espace interaméricain », au cours du colloque Guerre et souveraineté, revisiter un débat canonique par l’interdisciplinarité, Paris, juin 2022.
  • Domergue, S., 2022, « Rethinking regional integration under the maritime security lens : the region building role of France and the EU in the Caribbean », au cours du colloque The European Union as a Security and Defence Actor, Athènes (Grèce), mars 2022.
  • Domergue, S., 2021, « Contourner les difficultés d’accès aux acteurs de la diplomatie et de la défense : de nécessaires innovations méthodologiques », au cours du colloque Enquêter sur un terrain sensible, Ficelles méthodologiques, dilemmes éthiques et juridique, Paris, juin 2021.
  • Domergue, S., 2019, « Les enjeux géopolitiques contemporains de la sécurité maritime », au cours du colloque Les Etats Généraux de la Mer, Musée de la Mer et de la Marine, Bordeaux, mars 2019.

Publications

Coordination de revue scientifique

  • Domergue, S., Dubesset, E., (coord.), Mars 2023, « Mer et maritimisation dans la Caraïbe », Etudes caribéennes (en cours).

Publications dans des revues internationales à comité de lecture

Publications dans des revues nationales à comité de lecture

Chapitres d’ouvrage

  • Agricole, M., Domergue, S., Estève, A., 2022, « Accéder et conduire des entretiens en terrain sensible », in Calmels, C., Dreyfus, E., Colomba-Patteng, L ; Esteve, A., (coord.),Enquêter sur un terrain sensible, ficelles méthodologiques, dilemmes éthiques et juridiques » Paris, Presses du Septentrion/IRSEM. (A paraître).