Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


ANR Thawra_SuR

Thawra_SuR : THinking Alternative WoRlds Across Sudanese Revolution Penser des mondes alternatifs depuis la Révolution Soudanaise
Participantes PRODIG : Raphaelle Chevrillon Guibert, Alice Franck

Le projet étudie les transformations pluridimensionnelles au Soudan révolutionnaire dans un contexte dynamique de production (pratique et conceptuelle) de modèles alternatifs de société portés par une demande partagée et multiforme d’égalité et de justice. La méthodologie valorise ethnographies intensives, formation à la recherche, dimension participative avec la société civile. Ancrée dans la recherche au Soudan, l’équipe interdisciplinaire (anthropologie, sociologie, géographie, science politique, histoire, linguistique, droit) bénéficie d’un consortium international, les laboratoires français (LAVUE, PRODIG) étant en synergie avec 2 institutions au Soudan (University of Khartoum et CEDEJ). L’originalité du projet se situe à plusieurs échelles : au niveau spécifique du Soudan, où le cas de la Troisième Révolution Soudanaise commencé en 2018-19 est choisi comme laboratoire de la transformation de la société, et à une échelle plus large – notamment dans le cadre d’une aire arabo-musulmane dont l’intérêt scientifique est ravivé par la conjoncture internationale récente des printemps arabes, où le projet permettra de nourrir une réflexion théorique comparative sur les mouvements de contestation du monde contemporain. Thawra-Sur plaide pour une “grounded theory” qui, d’une part, nourrit les approches récentes des inégalités et discriminations, et, d’autre part, s’attelle à faire converger deux volets du débat sur la décolonisation : celui sur le nouvel impérialisme et la récolonisation du Sud Global, et celui sur la “décolonialité” attentif aux intersections entre race, genre, ethnicité, autochtonie. L’équipe principale composée de 9 chercheurs (6 confirmés et 3 docteurs) avec une expérience solide dans l’enquête au Soudan travaille selon une double organisation avec le but de croiser diverses dimensions empiriques et analytiques et de faire converger démarche académique, formation à la recherche et coproduction de la recherche : trois “Transversal Issues” (1/Genre, 2/Environnement, 3/Citoyenneté) s’articulent avec trois « Task Forces » (1/Injustices socio-environnementales et reconstruction du commun ; 2/Reconfiguration d’arènes politiques vers une citoyenneté inclusive ; 3/Circulations culturelles, mémoires, imaginaires). Par ailleurs, l’équipe est mobilisée sur trois activités principales : terrains d’enquête personnels (ruraux et urbains) ; Ecole doctorale sur les inégalités en situation de changement radical ; Ateliers de coproduction des connaissances avec des acteurs de la société civile. L’élaboration d’une Plateforme Digitale Participative “Landscapes of the Sudanese Revolution” avec 2 focalisations (Cartographie et Dictionnaire) est à la fois un outil et un produit du projet dont il complète le dispositif. S’appuyant sur une méthodologie innovante, sur une étroite collaboration avec 8 chercheurs de l’Université de Khartoum, et sur l’inclusion de 5 associations de la société civile, Thawra-Sur ambitionne de contribuer à la compréhension des formes d’imaginaires pour repenser des “futures plus justes” et des modèles “par le bas” visant à faire face aux inégalités et aux injustices dans la gestion des crises de gouvernance, écologiques et migratoires, et à dépasser le clivage entre savoir académique et formation civile et démocratique. Les principaux livrables du projet sont : un volume collective (français, anglais, arabe) ; une conférence internationale pour la diffusion des résultats ; la création d’un pôle de formation franco-soudanaise issu de l’expérience d’Ecole Doctorale ; un outil novateur de transmission des connaissances via l’accès ouvert à la Plateforme Digitale participative ; l’élaboration d’un projet Horizon Europe « Inequalities, Revolutions and Fairer Futures ». Ses impacts scientifiques seront la contribution aux débats sur inégalités et injustices socio-spatiales et environnementales, et sur mouvements de protestation socio-politique en contexte global et à la réflexion sur la dialectique théorie/terrain.

Dans la même rubrique :