Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Ouvrages

Les publications les plus récentes sont sur la page d’accueil.

L’Etat réhabilité en Afrique - réinventer les politiques publiques à l’ère néolibérale

GREGOIRE Emmanuel, KOBIANE Jean-François, LANGE Marie-France (éd.)

Ed. Karthala, 2018, 356 p.

En s’appuyant sur des travaux empiriques et des études sectorielles, cet ouvrage propose une vision rénovée des interventions de l’État en Afrique. Au cours des années 1980, les institutions financières internationales imposèrent un État minimum à tous les pays en leur retirant une partie de leur pouvoir dans les domaines économiques et sociaux. Les États africains furent contraints d’appliquer ces politiques libérales, élaborées par les instances internationales, qui se traduisirent par des échecs, voire par des catastrophes socio-économiques et sanitaires. Les populations les rejetèrent violemment si bien qu’à la fin des années 1990, on assista à une lente réhabilitation des politiques publiques. Les textes réunis ici reviennent sur ces trajectoires historiques et montrent combien, même en voie de réhabilitation, les États africains ont des difficultés à retrouver le rôle central qui était autrefois le leur, peinant à définir des politiques publiques et à faire respecter leurs choix face à la multiplicité des acteurs nationaux et internationaux, aux intérêts parfois divergents et aux ressources fort différentes.

Lire la suite

Tropiques, développement et mondialisation - Hommages à Jean-Louis Chaléard

Sous la direction de Thierry SANJUAN, Michel LESOURD et Bernard TALLET

Ed. L’Harmattan, 2018, 374 p.

La génération d’enseignants-chercheurs et de chercheurs formée dans les années 1960 a permis le tournant d’une école française de géographie tropicale à une géographie du développement, renouvelée ensuite par les défis de la mondialisation et des urgences sociales, géopolitiques et environnementales contemporaines. Cet ouvrage est consacré à ces temps forts et aux questions actuelles de la géographie du développement qui en découlent. La carrière de Jean-Louis CHALEARD, auquel ce livre est dédié, a traversé et ponctué ces différentes périodes.

Lire la suite

Crise et développement à La région du lac Tchad à l’épreuve de Boko Haram

Géraud MAGRIN , Marc-Antoine PEROUSE de MONTCLOS (dir).
Parmi les auteurs : Emmanuel CHAUVIN, Géraud MAGRIN, Abdourahamani MAHAMADOU, Christine RAIMOND, Charline RANGE

Éditions AFD, Avril 2018, 294 p.

À partir de 2009, l’insécurité liée à l’insurrection du groupe Boko Haram et à sa répression s’est diffusée depuis le coeur du Borno nigérian vers tout le nord-est du pays puis vers les zones frontalières des pays voisins, Cameroun, Niger et Tchad. La crise a affecté progressivement toute la région du lac Tchad, un des grands espaces transfrontaliers de l’Afrique sahélienne, à la charnière de l’Afrique des savanes et du désert, de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale et orientale.

Cette étude, financée par l’AFD, est la première à aborder la crise Boko Haram à partir d’une perspective transcendant les frontières politiques et linguistiques entre le Nigeria anglophone et les trois pays francophones riverains du lac Tchad.

Lire la suite

La guerre en Centrafrique à l’ombre du Tchad. -Une escalade conflictuelle régionale ?

Emmanuel CHAUVIN

Coll. Etudes de l’AFD, ISSN : 2492-8313, 2018, 126 p.

Cette étude scientifique analyse la guerre en Centrafrique et sa régionalisation avec le Tchad. Elle éclaire la double dimension régionale d’une guerre civile : sa régionalisation militaire et son impact sur l’évolution des flux économiques, politiques et culturels, transfrontaliers entre le théâtre de ce conflit et les pays limitrophes.

Elle montre l’étroite complémentarité de plusieurs phénomènes territoriaux : les conflits, les échanges et l’intégration régionale. Les acteurs tchadiens ont joué un rôle majeur dans l’escalade régionale du conflit de la Centrafrique à travers des flux militaires transfrontaliers. Les conflits ont entraîné une désintégration régionale entre les deux pays par une diminution des circulations économiques et un cloisonnement politique entre les communautés. Le cas du couple Centrafrique-Tchad interroge les formes futures à donner aux instruments régionaux de sécurité en Afrique.

Une conférence où sera présentée l’étude aura lieu le 17 mai 2018 à Paris.

Lire la suite

Droit à l’information : un agenda de recherche interdisciplinaire

GAUTREAU P. (PRODIG) et Monebhurrun N. (University Centre of Brasília, Brazil)

2017.Direito à informação ambiental. Uma agenda de pesquisa interdisciplinar. Editoria Prisma, Brasilia, 207 p.

Le droit à l’information environnementale est un droit jeune, en plein essor, qui percole simultanément dans les appareils juridiques nationaux et les conventions internationales : d’où vient-il, et où va-t-il ? Présenté comme un méta-droit dont dépendraient nombre de droits afférents (droit à la participation en matière d’environnement, à la justice, à la sécurité face au risque…), un nombre croissant de mouvements sociaux font de sa matérialisation dans la loi et dans les tribunaux la mère de toutes les batailles sur les fronts de l’environnement.

Lire la suite

La mondialisation des pauvres

Armelle CHOPLIN (PRODIG) Olivier PLIEZ (LISST) (Auteurs)
Ed. Seuil, février 2018, 128 p.

La mondialisation ne se résume pas au succès de quelques multinationales et à la richesse d’une minorité de nantis. Les acteurs les plus engagés dans la mondialisation demeurent discrets, souvent invisibles. Depuis une trentaine d’années, les routes de l’échange transnational ont connu de profondes mutations. Elles relient aujourd’hui la Chine, l’atelier du monde, à un " marché des pauvres " fort de quatre milliards de consommateurs, en Algérie, au Nigeria ou en Côte d’Ivoire. Pour apercevoir ces nouvelles " Routes de la Soie ", il faut se détacher d’une vision occidentalo-centrée et déplacer le regard vers des espaces jugés marginaux, où s’inventent des pratiques globales qui bouleversent l’économie du monde. On découvre alors une " autre mondialisation ", vue d’en bas, du point de vue des acteurs qui la font.

Lire la suite

L’Afrique du Sahel et du Sahara à la Méditerranée

Atlande (Ed.), novembre 2017, 236 p.

Armelle CHOPLIN (PRODIG), Nora MAREÏ (PRODIG), Olivier PLIEZ (LISST) (dirs)
Atlande (Ed.), novembre 2017, 236 p.

Considérer comme cohérent l’ensemble des espaces que constituent le désert du Sahara, sa bordure sahélienne et les territoires méditerranéens ne va pas de soi. Cet ensemble relève en effet de trois zones bioclimatiques différentes : la Méditerranée, le Sahara et le Sahel qui ont en commun d’être soumises à des climats plus ou moins arides. Il englobe au moins 11 États selon ses limites étatiques mais ses limites climatiques pourraient conduire à y intégrer un nombre plus importants d’États, notamment localisés en Afrique subsaharienne. Pourtant, l’approche retenue ici vise plutôt à raisonner en termes d’ensemble, à lire bien évidemment les limites zonales et politiques mais aussi à aller au-delà pour mettre en lumière les continuités territoriales.

Lire la suite

Les géopatrimoines, de nouvelles ressources territoriales au service du développement local

Coordination : François BETARD, Fabien Hobléa, Claire Portal

Numéro thématique des Annales de Géographie, n°717 - 2017 - 160 p.

Ce dossier thématique des Annales de Géographie est consacré au géopatrimoine, composante non-vivante du patrimoine naturel. L’ensemble des articles présentés dans ce numéro vise à montrer comment les trajectoires géopatrimoniales, d’abord marquées par des enjeux de reconnaissance et de conservation, tendent de plus en plus à recouper le champ des ressources patrimoniales et territoriales. Il s’agit, à partir d’analyses tant conceptuelles (Poiraud et Dandurand) que d’étude de cas concernant des terrains variés, principalement européens (Portal ; Megerle et Pietsch ; Hobléa et al.) mais aussi plus lointains (Bétard et al.), de saisir les processus d’activation des géopatrimoines en tant que leviers de développement qui alimentent des dynamiques de territorialisation, dont les limites, problèmes induits et effets en retour tels que les tensions entre conservation et développement sont également évoqués, voire occupent une place centrale dans le propos.

Lire la suite

Les chinatowns - Trajectoires urbaines de l’identité chinoise à l’heure de la mondialisation Trajectoires urbaines de l’identité chinoise à l’heure de la mondialisation

sous la direction de Thierry SANJUAN

Collection Grafigéo n° 36 - 2017

La production de quartiers chinois dans les grandes villes mondiales est un phénomène très ancien, qui a historiquement touché les villes d’Asie du Sud-Est, puis les grandes villes occidentales aux xixe et xxe siècles. Il concerne aujourd’hui tous les continents et va de pair avec la réussite économique de la République populaire, les liens renoués entre Pékin et sa diaspora, et la revalorisation mondiale de la sinité. La majorité des Chinois outre-mer est aujourd’hui de nationalité continentale et vient, outre les foyers historiques de la Chine du Sud, du Nord-Est chinois, de la Chine intérieure et de ses périphéries. Revendiqué sous le terme de chinatowns, ces quartiers chinois font souvent l’objet d’une forte promotion de la part des villes qui les accueillent.

Lire la suite

Villes et campagnes en relations. Regards croisés Nords-Suds

Editions Karthala, 2017.

Martine BERGER, Jean-Louis CHALEARD (Dir.)

Les relations entre villes et campagnes ont longtemps constitué un des thèmes majeurs des recherches dans les sciences sociales, comme révélateur de l’organisation de l’espace à moyenne échelle, celle des régions et des États. Au cours des dernières décennies, de nouvelles dynamiques ont fondamentalement modifié ces interactions : renforcement des mobilités résidentielles et liées au travail, diversification des formes d’activités, émergence de préoccupations environnementales, nouvelles demandes par rapport à l’espace rural, notamment la quête de « nature ». Le brouillage des frontières entre urbain et rural introduit par la périurbanisation, par de nouvelles formes d’urbanisation par le bas, ainsi que par la contraction de l’espace-temps et les sauts d’échelle résultant de la mondialisation des échanges, ont souvent relégué au second plan la réflexion sur les relations et solidarités territoriales entre villes et campagnes.

Lire la suite

Development-induced displacement in India and China : a comparative look at the burdens of growth

Edited by Florence PADOVANI

This valuable comparative studie — the first of its kind on the topic of development-induced displacement and population resettlement in contemporary China and India —examines how these two Asian giants handle the political, administrative, and social challenges of urban development and dam construction, using case studies of two growing cities, Mumbai and Shanghai, and two dams, Gosikhurd in India and Three Gorges in China. The contributors, who are all leading international scholars, analyze the concepts of expropriation, eviction, impoverishment risks, compensation, and rehabilitation. Bringing new arguments and data relevant to the current, sensitive and complex issue of the forced displacement and resettlement of populations owing to development projects, this book is a great resource for researchers, policy makers and students. (Véronique Lassailly-Jacob, University of Poitiers)

Lire la suite

Géographie du développement.Territoires et mondialisation dans les Suds

Armand Colin, 06/2017

Auteurs : Jean-Louis CHALEARD, Thierry SANJUAN

Qu’est-ce que la géographie du développement ? Une seule étude des pays dits « des Suds » ? Ou bien plutôt une approche théorique sur les mécanismes territoriaux du développement, ses processus, ses résultats socio-économiques ? Les nouveaux équilibres mondiaux comme les urgences sociales et environnementales nous invitent à repenser cette approche.

Inverser le regard, penser autrement la globalisation, depuis les Suds, telle est l’ambition de cet ouvrage.

Lire la suite

Transitions urbaines en Asie du Sud-Est. De la métropolisation et de ses formes dérivées

IRASEC- IRD éditions, collection Objectifs Suds, 2017, 380 p + cahier couleur.

Auteurs : PEYRONNIE K., Goldblum C., Sisoulath B.

Les pays en transition vers l’économie de marché que sont le Cambodge, le Laos et le Vietnam n’échappent pas au mouvement d’urbanisation accélérée que connaît actuellement l’ensemble de l’Asie du Sud-Est. Ils rencontrent cependant des problèmes particuliers, tant sur le plan du fonctionnement que des modes de développement urbain, du fait même de l’ambiguïté de leurs structures politico-administratives. L’ouvrage met ainsi en évidence la spécificité des processus d’urbanisation en cours, les logiques d’action qui les portent et les solutions originales proposées par les pouvoirs publics dans des villes telles que Phnom Penh, Vientiane, Hanoi et Hô Chi Minh-Ville. À travers les exemples de Bangkok et de Chiang Mai, le modèle d’urbanisation thaïlandais, emblématique du libéralisme économique, est examiné en contrepoint.

Pour chaque pays, les processus et dispositifs opérationnels sont analysés selon trois entrées, qui définissent l’organisation de l’ouvrage : la gouvernance et la planification urbaine et territoriale ; les questions foncières ; les enjeux environnementaux et de conservation du patrimoine dans la mutation urbaine.

En reconnaissant la transition urbaine comme un vecteur majeur de la transformation économique et sociale, l’ouvrage propose une lecture inédite de la reconfiguration des liens entre société et territoire à l’oeuvre dans les pays anciennement sous économie administrée.

Lire la suite

La production des espaces urbains à Phnom Penh

Pour une géographie sociale de l’immobilier - 2015

Auteur : Gabriel FAUVEAUD
Cet ouvrage examine la transformation contemporaine des territoires urbains de Phnom Penh, capitale du Cambodge, par l’étude de la production, des activités et des stratégies immobilières.
Le fait immobilier ne se limite pas à sa dimension économique : il est aussi tributaire des dynamiques sociales, politiques, culturelles et spatiales qui structurent à la fois les formes urbaines produites, le déploiement des activités qui y sont associées et les stratégies des acteurs impliqués. Cet ouvrage propose ainsi une « géographie sociale de l’immobilier » à Phnom Penh, qui semble d’autant plus justifiée par la trajectoire urbaine aussi singulière que tragique de cette petite capitale sud-est asiatique : entre 1975 et 1979, la ville fut totalement vidée de ses habitants par le régime khmer rouge, sous lequel près d’un quart de la population du pays trouva la mort. En ce sens, la réorganisation de la production immobilière participe de la renaissance d’une urbanité partiellement détruite. Cependant, ces processus suscitent d’importantes tensions socio-spatiales, qui démontrent à quel point l’immobilier est devenu, aussi bien à Phnom Penh que dans un très grand nombre de contextes urbains, une activité qui génère de fortes inégalités socio-économiques. Ce livre montre ainsi que l’immobilier est le produit de multiples relations de pouvoir où différents acteurs jouent avec les territoires pour s’approprier les ressources qu’ils contiennent.

Lire la suite

Référentiel illustré de Géomorphologie

Auteurs : Yvette DEWOLF, Pierre FREYTET, Françoise DURAFFOUR, Eliane LETERRIER, Thierry HUSBERG

S’inspirant du livre de Fernand Joly : Glossaire de géomorphologie édité par Armand Colin en 1997, ce référentiel comporte plus de 2000 termes regroupés dans une base de données et présentés selon 2 entrées : l’une alphabétique, chaque taxon étant accompagné d’une définition, l’autre thématique, les thèmes rappelant les principaux objectifs , analytiques et systémiques de la géomorphologie. Ces termes sont illustrés par plus de 2300 photographies localisées et commentées permettant une meilleure compréhension de l’objet et, si possible, de son contexte environnemental.

Lire la suite

Miami la cubaine - Géographie d’une ville-carrefour entre les Amériques

Presses Universitaires de Rennes - ISBN : 972-2-7535-3990-7

Auteur : Violaine JOLIVET

« ’Stoy en la guagua papi, te llamo pa’tras ! » Miami la cubaine pourrait commencer ici, à bord du bus 8 reliant le Downtown de Miami à la périphérie ouest de la ville essentiellement habitée par des Cubano-américains et des Hispaniques. L’accent cubain comme les remaniements de la langue induits par la relation entre des territoires multiples ouvrent ainsi les portes de cette analyse géographique de Miami, cette ville-carrefour entre les Amériques. S’asseoir dans ces espaces publics en mouvement, frissonner sous la climatisation, intercepter les bribes de conservations, sursauter aux sonneries de téléphone criant le dernier reggaeton, respirer les odeurs d’eau de Cologne et se sentir ailleurs, dans une autre Amérique qui se dessine au contact des deux autres. C’est cette relation entre les Amériques que je présente ici. Partant d’une exception, celle de la montée en puissance des immigrants cubains à la tête de l’agglomération, je présente la transformation radicale de Miami en une ville relationnelle et mondiale, en analysant sa position géographique de carrefour, l’impact des élites cubano-américaines sur son développement et l’ouverture de la ville aux femmes et hommes et capitaux venus du Sud. Miami offre ainsi un exemple singulier d’une ville entre Nord et Sud qui permet de développer trois aspects de la relation à l’échelle urbaine : une analyse des territoires en mouvement entre mobilités, rapports de pouvoir et dynamiques culturelles.

Lire la suite

Le monde des transports sénégalais - Ancrage local et développement international

IRD Editions, Collection : Objectifs Suds - 2015

Auteur : Jérôme LOMBARD,
IRD Editions, collection : Objectifs Suds - 2015

À l’heure où la demande de mobilité est massive et où les transports occupent une place déterminante à l’échelle mondiale, les systèmes africains de circulation combinent projets étatiques et initiatives populaires, offrant d’intéressantes options de développement économique. L’accroissement du niveau de vie et l’intensification des migrations internationales en Afrique de l’Ouest contribuent à l’élargissement des aires de vie – du terroir et du quartier jusqu’à la métropole et au-delà des frontières –, transformant les pratiques de déplacements et favorisant les investissements dans le secteur du transport.
À partir de l’exemple du Sénégal, appréhendé sur la durée du XXe siècle, cet ouvrage analyse la mobilité des populations ouest-africaines. Il décrypte en premier lieu le rôle de l’État et des opérateurs privés dans les politiques de transport. Il présente le positionnement des acteurs du transport, à l’interface entre injonctions gouvernementales, pratiques informelles et financements internationaux. Il décrit enfin les transformations spatiales nationales et régionales consécutives à la démultiplication des liaisons, notamment les corridors de transports, et insiste sur les inégalités d’accès à la mobilité. L’exemple sénégalais abordé ici questionne l’avenir du transport en Afrique de l’Ouest, tributaire de l’amélioration des communications, de la concertation avec les usagers et de l’adaptation des professionnels.

Lire la suite

Comparative Agriculture


Auteur : Hubert COCHET


In the first section dedicated to theoretical thoughts on comparative agriculture, Hubert Cochet introduces the notion of “agricultural development”, the very subject of comparative agriculture, with a restored endogenous dimension. He then describes how this approach was slowly consolidated, around the concept of agrarian system in particular.
The comparison of agricultural transformations in time and space highlights the importance of the comparatist approach to production processes, their trajectories and differentiation on a worldwide scale. The second section which focuses on the methods and expertise of comparative agriculture, tackles the issues of landscape analysis, field surveys and the historical approach underlying comparative agriculture. It sums up the economic tools mobilised as well as the evaluation perspectives opened up by comparative agriculture.

Lire la suite

Apropiarse del desierto. Agricultura globalizada y dinámicas socioambientales en la costa peruana. El caso de los oasis de Virú e Ica-Villacuri

Auteur : Anaïs MARSHALL

IFEA-IRD, 417 pages

Depuis les années 1990, l’agriculture péruvienne est marquée par une politique de libéralisation des marchés économique et foncier, dont l’un des principaux effets est l’implantation d’entreprises agro-industrielles sur le territoire péruvien. Sur la côte désertique, cette ouverture se traduit par l’extension de périmètres irrigués et par une transformation profonde de l’espace rural. Dans quelles conditions les entreprises se sont-elles implantées et quelles types de relations instaurent-elles aujourd’hui avec l’ensemble des acteurs du milieu rural ? Quels sont les effets sociaux et environnementaux de ces implantations ? A travers cet exemple, cette thèse aborde les enjeux de l’agriculture mondialisée dans un Pérou en constantes mutations et plus largement dans un pays dit « du Sud ».

Contact

Lire la suite

orestación, territorio y ambiente : 25 años de silvicultura trasnacional en Uruguay, Brasil y Argentina

Ed. Trilce, 2014.

Pierre GAUTREAU

La région du Río de la Plata, située aux confins de l’Argentine, du sud du Brésil et de l’Uruguay, s’est transformée en un quart de siècle en un nouveau pôle de production de bois à destination des marchés européen, nord-américain et chinois. La construction de ce nouveau secteur a été l’œuvre d’entreprises transnationales et « translatines », qui ont trouvé dans ces territoires de l’élevage extensif des conditions foncières, politiques et environnementales idéales durant les années 1990.

Lire la suite