Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


KOUADIO Adou François

Docteur

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Laboratoire de géographie PRODIG

Adresse : 2 rue valette 75005 Paris

Tél. professionnel : 01 44 07 75 59

Courriel

Mots-clés thématiques

  • Décentralisation
  • Territoire
  • Communes
  • Gestion locale
  • Acteurs locaux
  • Développement local
  • Géographie politique
  • Géographie sociale

Mots-clés géographiques

  • Côte d’Ivoire
  • Région du Zanzan

Thèmes de recherche

Thèse Nouveau régime

Titre : Acteurs locaux et gestion des collectivités territoriales de Côte d’Ivoire : cas des communes de la région du Zanzan

- Année d’inscription : 2004

- Etablissement d’inscription : Université Paris 1

- Directeur de thèse : Jean Louis CHALEARD

Présentation du sujet

La Côte d’Ivoire a démarré une politique de décentralisation en 1980. Cette politique se rapporte à un nouveau mode de partage de pouvoir entre l’Etat et les acteurs locaux, avec le territoire communal comme fondement. La décentralisation comme voie alternative à la gestion centralisée de l’Etat ivoirien, réside dans sa capacité à se traduire par une prise en compte effective des préoccupations des populations regroupées en deux grandes catégories : la démocratie locale et le développement local. Le cas de la région du Zanzan est exemplaire en raison du fait qu’elle a moins bénéficié de la solidarité nationale et trouve en l’action communale un moyen de faire participer les populations à l’élaboration des politiques publiques concernant la gestion des problèmes qui touchent à leur vie quotidienne. La thèse essaie de montrer comment les populations s’organisent pour gérer leur territoire et pose la fiabilité des communes en Côte d’Ivoire.

- Itinéraire de recherche Etude des faiblesses et richesses de la capitale de cette région Identification des acteurs locaux impliqués dans la gestion de la ville (communalisation)

- Choix et justification de l’objet Les formes de gestion les plus importantes et les plus signifiantes dans la région, et qui étaient alors les moins connues, ce n’étaient pas celles liées aux élus municipaux, mais bien davantage aux forces sociales

Délimitation du sujet et de la problématique

- Travaux sur la communalisation portaient sur les politiques ou sur leurs mises en œuvre, et beaucoup plus rarement sur la gestion des acteurs locaux Dans le contexte de bonne gouvernance prônée par les bailleurs fonds et institutions internationales, je voulais savoir ce qu’il en était réellement.

- approche croisée de géographie régionale (sociale) et de géographie politique : il s’agissait d’une part de comprendre comment les acteurs locaux s’organisent pour gérer leurs territoires dans le cadre de la politique de communalisation, et d’autre part de saisir dans quelle mesure ces acteurs participent au développement des territoires communaux.

Recherche documentaire :
- Recensement des documents statistiques, cartographiques, bibliographiques en rapport avec le sujet (Côte d’Ivoire, France)
- Enquêtes de terrain : - Approche multi-située en zone gouvernementale (Bondoukou, Sandégué, Nassian, Assuefry)
- Critères : démographique, statut administratif, localisation, ancienneté
- Buts : disposer d’un corpus de données empiriques plus large, favoriser l’émergence de nouvelles pistes de recherche