Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Thèse Adjoba Marthe KOFFI - 4 décembre 2007

Mutations sociales et gestion de l’espace rural en pays ébrié (Sud-Est de la Côte d’Ivoire)

- Membres du jury

  • Jean-Louis CHALÉARD, Professeur à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Chantal BLANC-PAMARD, Directeur de Recherche, CNRS
  • Alphonse YAPI-DIAHOU, Professeur à l’Université de Paris VIII
  • Michel LESOURD, Professeur à l’Université de Rouen
  • Mardi 4 décembre 2007 à 14 heures, à la Sorbonne dans la salle Jean-Baptiste Duroselle.

- Résumé

Territoire mi terrestre et mi lagunaire, le pays ébrié est un espace ethnoculturel d’une superficie de 1461 km2. Il englobe la grande métropole abidjanaise et sa proche région, mais les espaces ruraux recouvrent encore 60% de la superficie totale de ce territoire. Ces espaces ont connu d’importants changements sous l’influence croissante de la ville d’Abidjan et du développement des activités de production agricole et piscicole. Des questions se posent : en quoi la présence de l’agglomération abidjanaise modifie–t-elle la gestion de cet espace ? Comment réagissent les Ebrié, « propriétaires » coutumiers de ces espaces face aux différentes pressions et comment gèrent-ils leur espace ? Quelles sont les stratégies suivies par les Ebrié dans leur système d’exploitation du terroir ? A partir d’enquêtes réalisées sur le terrain, cette étude montre que le contrôle de l’accès à la terre et à la lagune reste encore le domaine exclusif des Ebrié au nom de la coutume. Toutefois, la monétarisation générale de cette société favorise la valorisation économique des espaces terrestres et lagunaires à travers la location, la délégation temporaire d’usage, ou la vente à des allochtones. On constate qu’au sein de la société ébrié, les règles de gestion foncière se modulent d’un village à un autre en fonction de facteurs locaux et de l’évolution des contraintes nées de l’irruption de l’économie marchande et de l’urbanisation.

- Mots clés

  • mutations sociales
  • environnement
  • lagune Ebrié
  • peuple ébrié
  • développement rural
  • gestion de l’espace
  • Côte d’Ivoire

- Abstract

Social changes and rural management of the Ebrie’s territory (Ivory Coast)

Half land and half lagoon, the Ebrié’s domain is an ethno-cultural territory of 1461 km2. It includes both the great metropolis of Abidjan, its suburbs and rural areas which cover 60% of the whole area. Rural areas have changed under the increasing influence of Abidjan and the development of farming and fishing activities. Some questions arise : how does the metropolis of Abidjan affects the management of this territory ? How do the Ebrié, traditional "owners" of these lands, deal with the various forces and interests and how do they manage their territory ? What are their landuse strategies ? Based on interviews and investigations undertook in the area, this study shows that due to traditions, Ebrie have full and exclusive authority on access to the land and the lagoon. However, the general monetization of this society encourages the economic valorization of the land and the lagoon through hiring, borrowing or selling to foreigners. Within the Ebrié’s society, land management evolves from one village to another according to local conditions and to the evolution of constraints linked to the irruption of market economy and urbanization.

- Key words

  • social changes
  • environment
  • Ebrié lagoon
  • Ebrié people
  • rural development
  • land management
  • Ivory Coast

Géographie humaine U.F.R 08 – Géographie, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, Institut de Géographie 191, rue Saint Jacques, 75005 Paris Ecole doctorale de géographie de Paris : Espaces, sociétés, aménagement UMR 8586 PRODIG-CNRS, 2, rue Valette, 75005 Paris