Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


THIBAULT Christel

Docteur

ATER, boursière du Ministère des Affaires Etrangères (Lavoisier)

Laboratoire de géographie PRODIG

2, Rue Valette

75005 Paris

Courriel

Mots-clés thématiques

  • Frontières
  • Camps
  • Conflits
  • Réfugiés
  • Déplacés
  • Mobilité forcée
  • Guérilla
  • Autoritarisme

Mots-clés géographiques

  • Asie du Sud-Est
  • Cambodge
  • Thaïlande
  • Birmanie.

Thèmes de recherche

Thèse Géographie et aménagement

Titre : Conflits, refuges et enjeux frontaliers. Les déplacements forcés de la population du Cambodge (1970-2000)
- Année d’inscription : 1998
- Année de soutenance : 2005
- Etablissement d’inscription : Université Paris IV-Sorbonne
- Directeur de thèse : Christian HUETZ de LEMPS

Présentation du sujet

Au Cambodge, la permanence des contraintes politico-militaires exercées sur la population est à l’origine d’un brassage exceptionnel par son ampleur et par sa durée. Les crises à la fois locales et régionales, ainsi que les régimes autoritaires (voire totalitaires) qui se sont succédés, ont créé des conditions de ruptures, qui ont elles-mêmes provoqué une mobilité de crise. Cette thèse analyse le cycle complet de mobilité sous contrainte ayant affecté la population du Cambodge entre l’extrême fin des années 1960 et le début des années 2000 – du premier déplacement forcé ayant contraint la population civile à quitter sa ville ou son village d’origine jusqu’au dernier mouvement de retour remarquable ayant permis à celle-ci de regagner ce lieu d’origine, ou encore de s’établir durablement dans un autre lieu. Ce type particulier de migration représente l’aspect le plus dynamique d’un système global de crise, généré, structuré et entretenu par des régimes politiques autoritaires et des violences politiques ou militaires qui concourent à créer un véritable carcan enserrant la population civile. Par conséquent, le politique, le militaire, l’humanitaire et les déplacements forcés se trouvent en interrelations étroites. L’approche globale de cette mobilité forcée s’articule autour des trois temps fondateurs structurant l’ensemble du cycle de crises et de déplacements forcés pris en compte : le Temps de la guerre (qui met en avant une mobilité de crise essentiellement interne, directement provoquée par les conflits et l’instabilité politique), le Temps des camps (durant lequel cette mobilité s’exprime par des flux de réfugiés dirigés vers l’extérieur et vers les frontières du pays), et enfin le Temps du retour et de la réintégration (traitant des difficultés auxquelles sont confrontés les rapatriés qui se réinstallent dans un pays loin d’être en paix).

Ouvrages

  • Blanc-Pamard Ch., Lasseur M., THIBAULT Ch., 2005, « Culture and Space. Conceiving a New Cultural Geography ». By Joël Bonnemaison. London, I. B. Tauris Publishers, 176 p.
  • THIBAULT Ch., 2008, « L’Archipel des camps. L’exemple cambodgien », Paris, Le Monde-PUF « Partage du savoir », 192 p.

Articles dans des revues nationales à comité de lecture

  • THIBAULT Ch., 2006. « Refuge et antimonde frontalier. Les camps de déplacés indochinois aux frontières de la Thaïlande », in « Antimondes. Espaces en marge, espaces invisibles », Géographie et Cultures, n°57, Paris, L’Harmattan, p. 49-70.
  • THIBAULT Ch., 2007. « L’état des déplacements sous contrainte au Cambodge en 1998 », L’Information Géographique, n°1, Paris, Belin, p. 67-70.

Contributions à des ouvrages collectifs

  • THIBAULT Ch., 2008. « La résistance antivietnamienne après la chute de Pol Pot. Organisation et compétition interne ». in Huetz de Lemps Ch., Sevin O. (eds.), « L’Asie – Pacifique des crises et des violences », Paris, PUPS, p. 61-79.

Communications nationales avec actes

  • THIBAULT Ch., mars 2005, « Quand les civils deviennent objet de convoitise. Guérilla et déplacements forcés dans l’Ouest du Cambodge, durant les années 1980 ». [Séminaire Crises et violences dans l’aire Asie - Pacifique], Centre de Géographie de Paris.

Communications nationales sans actes

  • THIBAULT Ch., novembre 2006, « Méthodologie de la recherche centrée sur des thèmes et des terrains dits « sensibles » ». Cycle de conférences, Master II Recherche, Centre de Géographie, Paris.