Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


REDON Marie

Agrégée, Docteur Paris 1, Maître de conférences Paris13

Chercheure associée à l’UMR PRODIG

Chercheure à EA 7338 Pléiade

Courriel : mredon@yahoo.com ou marie.redon@univ-paris13.fr

Mots-clés thématiques

  • Géographie politique
  • frontière, limites, discontinuités
  • îles, insularité
  • île divisée
  • territoire
  • construction identitaire
  • jeux d’argent, combat de coqs
  • perception et gestion des risques volcaniques
  • géosymbole
  • espaces pénitentiaires

Mots-clés géographiques

  • Haïti
  • République dominicaine
  • Timor Leste (oriental)
  • Indonésie
  • Saint-Martin, Sint Maarten
  • Guadeloupe
  • Outre-mer
  • Chypre, RTCN

Thèmes de recherche - UMR

Thèse

Ile et frontière. Etude comparée de trois îles divisées : Haïti / République Dominicaine ; Saint-Martin / Sint-Maarten ; Timor Leste / Indonésie
- Année d’inscription / de soutenance : 2003/2007
- Université : Paris 1
- Directeur de thèse : Jean-Louis CHALEARD

Résumé français

Quisqueya (Haïti / République Dominicaine), Saint-Martin et Timor sont trois îles de taille relativement réduite et paradoxalement divisées par une frontière politique. L’analyse comparative du partage insulaire, à grande échelle, permet de poser la question de la relation île / frontière, au-delà des singularités propres à chaque cas. La problématique est double : la division de l’île implique-t-elle une frontière particulière, au fonctionnement spécifique ? Cette frontière accroît-elle la rupture insulaire en formant deux îles au lieu d’une ou, au contraire, rapproche-t-elle les deux parties en créant une synergie inédite ? Après une étude du processus d’horogenèse (M. Foucher), les manifestations concrètes de la démarcation frontalière sont examinées, puis son incidence dans l’organisation des trois espaces insulaires (1° partie). Vient ensuite la mesure de la coupure frontalière sur l’entité « île », considérée successivement comme un écosystème, comme l’oekoumène que se partagent des populations en interaction, et comme un espace innervé d’échanges économiques formels et informels (2° partie). L’échec de l’unité insulaire forge l’identité de ses territoires, ce qui montre, en négatif, le caractère nécessaire de l’altérité à la fois comme facteur de construction identitaire et de dynamisme économique. Les trois îles apparaissent enfin comme des espaces-prismes proposant un éclairage spécifique de quelques processus géopolitiques contemporains, parce que la coupure politique comme la discontinuité maritime induisent des effets à la fois de barrière et de synapse (multiplication des micro-Etats, crispations identitaires, dissolution et renforcement des frontières) (3°partie).

Responsabilités administratives

  • Comité de rédaction de la revue en ligne Echogéo
  • Co-responsable axe 3 EA Pléiade « Territoires, Limites, Marges »
  • Responsable Master MEEF Géographie Université Paris 13
  • Activités internationales :
    — 2015-2010 : Enseignement Ecole Normale Supérieure Port-au-Prince (Haïti).
    — Membre du Laredho (Laboratoire des Relations Haitiano-Dominicaine).
    — Bureau Association France-Timor Leste.