Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


RATON Gwenaelle

Doctorante

Université Paris I - Panthéon-Sorbonne

Laboratoire de géographie PRODIG

Adresse : 2, rue Valette

75005 Paris

Courriel

Mots-clés thématiques

  • Approvisionnement urbain
  • Relation villes campagnes
  • Filières
  • Bois énergie
  • Produits forestiers

Mots-clés géographiques

  • Bamako
  • Mali

Thèmes de recherche

Thèse

Titre : Les réseaux de foires hebdomadaires en périphérie de Bamako

  • Année d’inscription : 2005
  • Année de soutenance : 2012
  • Etablissement d’inscription : Paris 1
  • Directeur de thèse : Jean-Louis CHALÉARD

Présentation du sujet

Compte tenu du boum démographique que connaît la capitale malienne et des besoins des citadins, une multitude de réseaux d’approvisionnement se sont mis en place. Les transformations spatiales de la ville modifient le volume et la répartition des déplacements. Les distances parcourues s’allongent et les moyens de transports mieux adaptés permettent de se déplacer plus vite et plus loin. Parmi l’ensemble des flux d’approvisionnement de Bamako en produits vivriers et énergétiques, nous nous intéressons à un réseau spécifique de circulation de produits marchands issus de la production locale, né de la synergie des liens gares routières/marchés villageois. Le développement de lignes de transport régulières vers des aires de production villageoises à vocation commerciale marque la conversion de certains marchés villageois préexistants en véritables pôles de rencontre entre acteurs de l’approvisionnement de Bamako. Ces marchés ruraux appelés « foires » ou « foires hebdomadaires » sont des modes originaux de commercialisation et de distribution des productions locales. Ayant la particularité de rassembler des producteurs d’une même zone et des commerçants urbains à dates fixes, les foires constituent une mode particulier de mise en concurrence et de mise en commun d’une certaine capacité d’offre de marchandises vis-à-vis de la demande urbaine.

La dynamique de ces réseaux de foires est un élément du système complexe d’approvisionnement de Bamako. Originaux et évolutifs, ces réseaux de foires sont le reflet de la performance des systèmes de transport desservant leurs territoires, des potentialités agricoles, de l’existence du lien à la ville. L’efficacité relative des réseaux de foires induit un enjeu en terme de pérennité des débouchés des productions agricoles et des revenus villageois liés à ces activités tournées vers la ville. La présence de ces aires commerciales impulse également une dynamique villageoise qui dépasse désormais une simple logique d’écoulement des productions à but commercial et met en evidence les différenciations spatiales à l’œuvre, l’évolution des interdépendances au sein du système villageois.

Collaboration et liens extérieurs

  • Convention d’acceuil avec le CIRAD
  • Collaboration avec le CIFOR et l’IER de Bamako

Autres activités

  • Chargée de TD vacataire « sociétés et espaces tropicaux ».