Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


PRODIG en lutte...

Le Conseil de laboratoire de PRODIG (Pôle de Recherche pour l’Organisation et la Diffusion de l’Information Géographique, UMR8586) rejoint les motions d’autres unités de recherche s’opposant à la réduction du nombre de postes permanents mis au concours par le CNRS.

En 2019, le nombre de postes de chercheurs ouverts au concours a drastiquement diminué de 50 (soit 1/6ème des postes créés). Cette réduction s’inscrit dans un mouvement de recul général des recrutements de permanent.e.s au sein du CNRS, et plus largement de l’emploi scientifique au sein de l’université. Depuis 2005, les effectifs totaux de chercheur.euse.s CNRS ont diminué de 5001. Par ailleurs, cette baisse va se poursuivre dans les cinq prochaines années : l’établissement perdra 80 personnels par an tous métiers confondus (technicien.ne.s, ingénieur.e.s, chercher.euse.s) jusqu’en 2022, selon la Direction du CNRS.

Cette diminution menace la recherche publique française et l’excellence à laquelle celle-ci prétend. Elle condamne toute une génération de jeunes scientifiques à la précarité en les maintenant dans un circuit de contrats courts qui ne permettent pas de mener des recherches sereinement, ou bien en les contraignant à émigrer, quand ce n’est pas à mettre prématurément un terme à leur carrière. Pour ces raisons, nous demandons un moratoire sur la réduction du nombre de postes permanents et la mise en place d’une politique de l’emploi scientifique public à la hauteur des richesses et des enjeux majeurs de notre société.