Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Journée d’étude Labex " Villes/Genre et mobilisation : le soulèvement populaire au Soudan 2018-2019 ", mercredi 3 juillet 2019

Raphaëlle Chevrillon-Guibert, Alice Franck, Jérôme Lombard, Khadidja Medani (doctorante) participent à la prochaine journée d’étude labex intitulée " Villes/Genre et mobilisation : le soulèvement populaire au Soudan 2018-2019 ".

Elle aura lieu le mercredi 3 juillet 2019, à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne Salle D 618 – Sorbonne (17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris) de 9h-18h30.

Depuis le 19 décembre 2018, un mouvement de contestation populaire sans précédent depuis la prise de pouvoir d’Omar El Beshir en 1989 – selon certains mêmes depuis les révolutions de 1964 et 1985 - a éclaté au Soudan. Le soutien inédit que le mouvement a reçu de la diaspora soudanaise tranche avec l’extrême faiblesse de la couverture médiatique internationale dont il a fait l’objet et avec l’absence d’une condamnation prompte et explicite par l’UE et les puissances occidentales. Si la situation économique du pays, l’augmentation des prix des denrées alimentaires et de l’essence, comme la pénurie de liquidité, ont nourri les slogans des premières manifestations qui ont pris place dans les villes du nord du pays, de l’est et de la vallée du Nil, les manifestants ont très rapidement appelé à la chute du régime et à une « troisième révolution » au Soudan. La contestation populaire presqu’exclusivement urbaine s’est structurée dans le temps et les actions se sont poursuivies malgré la répression intense du régime. L’ambition de cette journée d’étude est de revenir, d’une part, les développements six mois après les débuts de ce mouvement révolutionnaire, d’autre part, d’aborder aussi ses composantes sociales et leurs structurations politiques, en particulier la place prise par les femmes soudanaises dans la rue comme dans les revendications, les discours produits sur et par le mouvement, la diversité des modes d’action qui se déploient en ville et sur les réseaux sociaux. Enfin, il s’agit également de croiser les expériences de chercheurs travaillant dans et sur le pays et de réfléchir aux conditions d’une recherche en terrain sensible.

Journée d’étude Labex " Villes/Genre et mobilisation : le soulèvement populaire au Soudan 2018-2019 ", mercredi 3 juillet 2019 - 385.8 ko

Dans la même rubrique :