Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


TCHEKOTE Hervé

Docteur et chercheur associé de l’UMR PRODIG

U.F.R. de Géographie, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

PRODIG

2, rue Valette, 75005 PARIS

Courriel : herve_tchek@yahoo.fr

Mots-clés thématiques

  • Financement rural
  • Dynamiques rurales et sociales
  • Sécurité alimentaire
  • Identité territoriale
  • Démarches d’intervention
  • Politiques de développement
  • Relation villes/campagnes et mobilités
  • Gestion durable des ressources et des territoires

Mots-clés géographiques

  • Cameroun
  • Tchad

Thèmes de recherche

Thèse

Financement rural et développement durable : Logiques d’acteurs et dynamiques territoriales dans l’Ouest Cameroun

- Année d’inscription : 2010
- Année de soutenance : 2012
- Etablissement d’inscription : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
- Directeur de thèse : BERNARD TALLET
- Co-Direction : MARTIN KUETE

A travers le cas de l’Ouest Cameroun, cette thèse analyse dans une perspective de développement durable, les mécanismes du financement rural qui ont pris place à la suite de la crise du café de la décennie 1980. Elle s’appuie sur les approches systémiques et par acteurs et prend en compte les éléments de la géographie rurale critique. Les résultats montrent que, malgré l’omniprésence de l’Etat à travers de nombreux programmes et projets développement rural financés à grands-coûts, la construction territoriale jusqu’à la crise était l’œuvre des paysans grâce aux revenus tirés du café et à leur coopérative : l’Union Centrale des Coopératives Agricoles de l’Ouest (UCCAO). Avec la crise, on a assisté dès le début des années 1990 à un renversement de la territorialité. De nouveaux acteurs dits « dominants » dont l’élite urbaine et une minorité de paysans ont dès lors émergé, contribuant remarquablement à diversifier et à densifier les nouveaux outils et canaux de financement rural, notamment les ONG, les Etablissements de Microfinance, les Organisations Paysannes, les Comités de Développement… comme alternative à la crise. Mais, ces outils et canaux de financement rural sont devenus des supports de construction de pouvoirs et de maîtrise de l’espace rural par ces acteurs dominants au détriment d’une petite paysannerie davantage enfermée dans des logiques de subsistance et exclue de son territoire. L’omniprésence de ces acteurs dominants, leur forte implication et ce, de manière continue dans les activités tant économiques, sociopolitiques que culturelles mises en œuvre à l’Ouest Cameroun et surtout le caractère continu des migrations urbaines laissent penser que cette forme de développement rural risque de durer encore très longtemps si une autre gouvernance du financement rural ne permet pas à la petite paysannerie de devenir leur interlocuteur.

Responsabilités administratives

  • Coordonnateur des Masters : 1) Evaluations Environnementales et Aménagement du Territoire (Centre Régional d’Enseignement Spécialisé en Agriculture (CRESA Forêt-Bois) à l’antenne de l’Université de Dschang à Nkolbisson-Yaoundé). 2) Economie et Management de L’Environnement (Centre Régional d’Enseignement Spécialisé en Agriculture (CRESA Forêt-Bois) à l’antenne de l’Université de Dschang à Nkolbisson-Yaoundé).
  • Membre du conseil scientifique de l’Université de Dschang

Activités d’enseignement

  • Au cycle de licence de géographie de l’Université de Dschang-Cameroun (volume horaire : 220h)
    -  Introduction à l’aménagement du territoire
    -  Aménagement du territoire et développement local
    -  Campagnes tropicales
    -  Grands problèmes de géographie rurale
    -  Photo-interprétation : partie rurale et forêt
  • Au cycle de Master de géographie de l’Université de Dschang-Cameroun (Volume horaire : 90h)
    -  Techniques d’enquêtes et d’entretien
    -  Méthodologie de recherche en géographie rural
    -  Géographie du développement
  • Au cycle de Master en Evaluation Environnementale et Aménagement du Territoire de l’Université de Dschang-Cameroun (Volume horaire : 175h)
    -  Evaluation économique des impacts environnementaux
    -  Processus participatif et responsabilisation des acteurs
    -  Aménagement du territoire, planification territoriale et métier d’aménageur
    -  Politiques publiques, acteurs d’aménagement et enjeux territoriaux
    -  Aménagement des espaces agricoles
    -  Aménagement des espaces industriels
    -  Projet de recherche
  • Au cycle de Master en Etude d’Impact Environnemental de l’Université de Dschang-Cameroun (Volume horaire : 45h
    -  Aménagement du territoire et application des outils d’Etude d’Impact Environnemental à la gestion d’un territoire
    -  Collecte et traitement des données socioéconomiques
  • Au cycle de Master en gestion des ressources naturelles de l’Université de Dschang-Cameroun (Volume horaire : 60h)
    -  Planification régionale et aménagement du territoire

Ouvrages ou chapitres d’ouvrages

  • TCHÉKOTÉ (H.), MOULENDE (T.), TALLET (B.), GUILLERMOU (Y.), et YEMMAFOUO (A.), (éds), 2016. Savoirs et politiques de financement rural en Afrique sub-saharienne : Des questionnements à quelques perspectives pour les entrepreneurs ruraux africains. Edition CLE, Yaoundé, 448 pages.
  • TALLET (B.), YEMMAFOUO (A.), TCHEKOTE (H.), KAMDEM (P.), 2015 : « Repenser l’habitat sous les tropiques : le défi du logement entre crises identitaires, « modernité » et conflits territoriaux ». Revue des Hautes Terres, n°5, vol.1-2, juin 2015, Yaoundé, IRESMA, 349 pages.

Articles dans des revues internationales à comité de lecture

  • KAMDEM (P.), TCHEKOTE (H.), 2015 « L’habitat sous les tropiques : de la « modernité » à visée universaliste à l’originalité tropicale ? », In : Revue Des Hautes Terres, n°5, vol.1-2, juin 2015, pp. 345-349.
  • TCHEKOTE (H.), 2015. Dynamique de l’habitat « non habité » et construction des « villages-tombeaux » dans l’Ouest Cameroun : une lecture des mutations socio-spatiales post crise café. In : Revue Des Hautes Terres, n°5, vol.1-2, juin 2015, pp.
  • TCHEKOTE (H.), 2015. « La ville dans les campagnes de l’ouest Cameroun : une déconstruction du paysage agricole par l’effet de résidentialité. » In : Intermédiarité et hybridations : l’entre-ville reconsidéré, Urbia, N°17, pp 133-146.
  • TCHEKOTE (H.) et KAFFO (C.), 2012. « Déguerpissements et gouvernance urbaine : Yaoundé entre échec de planification et tentatives de régulation territoriale. » In : MOUPOU (M.) et KAMDEM (P.), Gouvernance locale et mutations socio-spatiales dans les hautes terres au début du 21ème siècle, Revue des Hautes Terres, N° 2, Vol. 1, décembre, Yaoundé-Herblay-France, pp 93-104.

Contributions à des ouvrages collectifs

  • TCHÉKOTÉ (H.), et TALLET (B.) 2016. « Financement rural et problématique du développement en Afrique sub-saharienne : regard à partir du cas du Cameroun ». In : TCHÉKOTÉ (H.), MOULENDE (T.), TALLET (B.), GUILLERMOU (Y.), et YEMMAFOUO (A.). SAVOIRS ET POLITIQUES DE FINANCEMENT RURAL EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE : Des questionnements à quelques perspectives pour les entrepreneurs ruraux africains. Edition CLE, Yaoundé, pp 15-24.
  • TCHÉKOTÉ (H.), TSALEFAC (M.), AZANBOU JEUGO (S. J.) et NGOU DJOU (J-H.), 2016. Diversification des structures d’appui aux paysans et problématique du développement rural dans le groupement Bafou (Ouest-Cameroun). In : TCHÉKOTÉ (H.), MOULENDE (T.), TALLET (B.), GUILLERMOU (Y.), et YEMMAFOUO (A.). SAVOIRS ET POLITIQUES DE FINANCEMENT RURAL EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE : Des questionnements à quelques perspectives pour les entrepreneurs ruraux africains. Edition CLE, Yaoundé, pp 195-216
  • TCHÉKOTÉ (H.), et TALLET (B.), 2016. « Les Organisations Paysannes (OP), entre construction de pouvoirs et émergence de nouveaux territoires dans l’Ouest Cameroun ». In : TCHÉKOTÉ (H.), MOULENDE (T.), TALLET (B.), GUILLERMOU (Y.), et YEMMAFOUO (A.). SAVOIRS ET POLITIQUES DE FINANCEMENT RURAL EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE : Des questionnements à quelques perspectives pour les entrepreneurs ruraux africains. Edition CLE, Yaoundé, pp 335-346.
  • MOULENDE (T.), TCHÉKOTÉ (H.) et FONGANG FOUEPE G. H., 2016. « Microfinance, endettement et paupérisation des paysans camerounais. Une analyse de l’efficacité du microcrédit à partir du cas de l’Ouest Cameroun » ; In : TCHÉKOTÉ (H.), MOULENDE (T.), TALLET (B.), GUILLERMOU (Y.), et YEMMAFOUO (A.). SAVOIRS ET POLITIQUES DE FINANCEMENT RURAL EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE : Des questionnements à quelques perspectives pour les entrepreneurs ruraux africains. Edition CLE, Yaoundé, pp 347-354.
  • KAKAMBI FOPA (G-M.), TCHÉKOTÉ (H.) et KAMAJOU (F.) 2016. « Déterminants de la demande et de l’offre de Crédit à Moyen Terme (CMT) dans les Etablissements de Microfinance (EMF) en milieu rural. Le cas du réseau A3C (Région du Centre) et des Mutuelles Communautaires de Croissance (MC²) de la Région de l’Ouest-Cameroun ». In : TCHÉKOTÉ (H.), MOULENDE (T.), TALLET (B.), GUILLERMOU (Y.), et YEMMAFOUO (A.). SAVOIRS ET POLITIQUES DE FINANCEMENT RURAL EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE : Des questionnements à quelques perspectives pour les entrepreneurs ruraux africains. Edition CLE, Yaoundé, pp 391-402.
  • MOULENDE (T.), TCHÉKOTÉ (H.), EKOUMELONG PANDONG (S-E.) et KAMGAING (P.) 2016. « Apport du financement extérieur au capital des Établissements de Microfinance. Une analyse de l’intervention des fonds PPTE dans les Mutuelles Communautaires de Croissance (MC2) du Département du Moungo (Littoral, Cameroun) ». In : TCHÉKOTÉ (H.), MOULENDE (T.), TALLET (B.), GUILLERMOU (Y.), et YEMMAFOUO (A.). SAVOIRS ET POLITIQUES DE FINANCEMENT RURAL EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE : Des questionnements à quelques perspectives pour les entrepreneurs ruraux africains. Edition CLE, Yaoundé, pp 347-354.
  • TCHEKOTE (H.), BOUNOU (V.) et TCHINDA (B.), 2015. Migrations internationales : un continum territorial entre les logiques socioculturelles et financières. In : KAMDEM (P.), KOTLOK (N.), A la quête des synergies entre migration internationales et développement local, IRESMA, pp65-82
  • TCHEKOTE H. et NGOUANET C., 2015, « Périurbanisation anarchique et problématique de l’aménagement du territoire dans le périurbain de Yaoundé-Cameroun », In : Bogaert (J.) et Halleux (J-M), ed, Territoires périurbains : Développement, enjeux et perspectives dans les pays du Sud, Presse agronomique de Gembloux, pp 259-270.
  • TCHEKOTE (H.), 2014. « Questionner le développement rural à travers la microfinance : regards croisés sur les perceptions et les stratégies de territorialisation d’acteurs dans les paysanneries camerounaises ». In : Rachid Bagaoui et Moustapha Soumahoro, Développement local en Afrique subsaharienne : Une compréhension à travers des études de cas, l’Harmattan, Paris, pp193-212.
  • TCHEKOTE (H.), KUETE (M.) et FOUDA MOULENDE (T.), 2011. « Elite urbaine et Microfinance en milieu rural, entre espoir et désillusion : une analyse à partir des paysanneries de l’Ouest Cameroun. » In : ELONG (J.G.) (éd.), L’élite urbaine dans l’espace agricole africain : exemples camerounais et sénégalais, l’Harmattan, pp 41-54.
  • TCHEKOTE (H.) et TCHAGANG NONO (E.R.), 2010. « Rurbanisation, conflits fonciers et « pénurie des terres » agricoles en pays Bamiléké : cas des chefferies de Batoufam (département du Nkoung-Khi) et Bansoa (département de la Menoua) ». In : NKANKEU F. et BRYANT (C.) (eds), Regards multidisciplinaires sur les conflits fonciers et leurs impacts socio-économico-politiques au Cameroun. Laboratoire Développement Durable et Dynamique Territoriale, Département de Géographie, Université de Montréal, pp 275-293.
  • FONGANG FOUEPE (G.) et TCHEKOTE (H.), 2010. « Enjeux fonciers autour du site du « Village Pilote » de Galim (Ouest-Cameroun) : d’un projet de développement socioéconomique à un conflit entre « pionniers » et Eglise Catholique locale ». In : NKANKEU F. et BRYANT (C.) (eds), Regards multidisciplinaires sur les conflits fonciers et leurs impacts socio-économico-politiques au Cameroun. Laboratoire Développement Durable et Dynamique Territoriale, Département de Géographie, Université de Montréal, pp 294-306.

Communications internationales avec actes

  • TCHEKOTE (H.), 2008. « Désengagement de l’Etat, développement de la microfinance et problématique du financement de la production agricole au Cameroun ». In : 2èmes journées de recherches en sciences sociales, INRA SFER CIRAD, 11 & 12 décembre 2008 – LILLE, France.

Communications internationales sans actes

  • TCHEKOTE (H.) et FOUDA MOULENDE (T), 2013. « Microfinance, endettement et paupérisation des paysans camerounais : une analyse de l’efficacité du microcrédit à partir du cas de l’Ouest Cameroun ». In : Journées de la microfinance, 4è édition, Université Catholique d’Afrique Centrale, 2, 3 et 4 juillet.
  • TCHEKOTE (H.), FOUDA MOULENDE (T.) et BASEMEG KIHEL (E.), 2013. « Logique des producteurs et problématique de la pérennisation des dispositifs de financement dans les Exploitations Familiales Agricoles au Cameroun (EFA) » In : Colloque Scientifique International de Yaoundé sur le thème : Savoirs et politiques de financement rural en Afrique sub-saharienne : dynamiques et controverses, CRESA Forêt-Bois, Nkolbisson-Yaoundé, les 3, 4 et 5 octobre.
  • TCHEKOTE (H.), FOUDA MOULENDE (T.) et YEMMAFOUO (A.), 2013. « La tontines en pays Bamiléké : un système de financement « traditionnel » utile à l’élaboration des politiques de financement rurales » In : Colloque Scientifique International de Yaoundé sur le thème : Savoirs et politiques de financement rural en Afrique sub-saharienne : dynamiques et controverses, CRESA Forêt-Bois, Nkolbisson-Yaoundé, les 3, 4 et 5 octobre.
  • TCHEKOTE (H.) et TALLET (B.), 2013. « De la pratique du microcrédit dans les Mutuelles Communautaires de Croissance (MC2) à la nécessité d’un repositionnement conceptuel. » In : Colloque Scientifique International de Yaoundé sur le thème : Savoirs et politiques de financement rural en Afrique sub-saharienne : dynamiques et controverses, CRESA Forêt-Bois, Nkolbisson-Yaoundé, les 3, 4 et 5 octobre.
  • TCHEKOTE (H.), 2009. « Microfinance et réduction de la pauvreté en milieu rural camerounais : mythe ou réalité ? » In : Colloque International, Université de Tlemcen/AUF, Regards Croisés sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) pauvreté, éducation, santé, gestion des ressources naturelles, 11 et 12 Octobre, Tlemcen.