Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


ANDRE Georgina

Doctorante de l’UMR PRODIG,

chargée de recherche en CIFRE chez Arte Charpentier Architectes,

urbaniste.

Laboratoire de géographie PRODIG

2 rue Valette - 75005 Paris

Tél. professionnel : 01 44 07 75 99

Mots-clés thématiques

  • géographie urbaine

Mots-clés géographiques

  • Chine, Wuhan
  • Asie Orientale

Thèmes de recherche

Thèse

Vers une planification métropolitaine ? Politiques d’urbanisme et déplacements à Wuhan (Chine)
- Année d’inscription : 2015
- Année de soutenance : 2018
- Etablissement d’inscription : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
- Directeur de thèse : Thierry SANJUAN

La dynamique de métropolisation, la prise en compte de nouveaux acteurs et le développement durable favorisent l’émergence d’un nouveau modèle de planification urbaine. Ce dernier est tantôt appelé planification collaborative, planification stratégique ou urbanisme procédural, toutes ces dénominations partagent le constat d’un glissement de la pratique de la planification urbaine du droit des sols vers la mise en œuvre de mécanismes de négociation. Cette dynamique accompagne des recompositions territoriales importantes, telles que l’intercommunalité et la gouvernance métropolitaine en France. En Chine, l’explosion du développement urbain et la place grandissante des métropoles dans le développement économique du pays créent aussi les conditions d’une évolution de la planification urbaine. De nombreux chercheurs, pour beaucoup issus d’universités américaines, ont abordé cette question de l’évolution de la planification urbaine depuis la fondation de la République populaire. Leur lecture a souvent pris comme point de départ le dispositif de collusion entre intérêts privés et intérêt public dans le système politique chinois. Dans cette approche, la planification urbaine n’est qu’un espace parmi d’autres de négociation d’intérêts économiques autour de grands projets urbains. Cette question mérite d’être débattue à nouveau, non seulement pour être actualisée à l’aune des récentes évolutions, mais aussi pour bénéficier d’autres outils d’analyse et d’investigation issus notamment de la géographie politique et culturelle. Il s’agira alors de redéployer les conditions d’évolution (ou de non-évolution) du modèle de planification chinois, selon ces trois configurations nouvelles que nous avons évoquées plus haut de métropolisation, gouvernance et développement durable. Ceci permettra d’interroger comment la planification urbaine accompagne l’émergence d’un nouveau modèle de développement métropolitain, et des effets de ces politiques sur les enjeux de fragmentation des villes chinoises. Notre terrain, la municipalité de Wuhan, du fait de son contexte environnemental et de sa dynamique de développement, sera particulièrement propice à l’investigation de ces facteurs de fragmentation.