Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Frontières des hommes, frontières des plantes cultivées

"Frontières des hommes, frontières des plantes cultivées", numéro spécial de la revue des Cahiers d’Outre Mer, paru en deux volumes :

Résumé du numéro spécial (C. RAIMOND, T. Robert, E. Garine) :

La répartition spatiale des plantes cultivées répond à des facteurs multiples qui différent selon que l’on considère les niveaux de la combinaison des espèces, du cortège variétal ou de la structuration génétique. Les espèces domestiquées sont tout à la fois des objets biologiques façonnés par les contraintes de l’environnement, elles sont aussi l’objet de nombreuses manipulations humaines qui influencent leur évolution. Les semences peuvent être sélectionnées au champ ou dans les greniers par les paysans qui les cultivent, échangées dans le cadre de réseaux non monétaires et chargées de valeur culturelle, mais elles sont aussi, et depuis longtemps sans doute, transférées de manière marchande dans le cadre de systèmes commerciaux à longue distance. Elles sont enfin transformées et transférées dans le cadre de programmes internationaux d’amélioration et de développement ou de programmes de diffusion mis en place par des compagnies multinationales. Tous ces phénomènes ont, à des degrés divers, une influence sur la biologie autant que sur les dynamiques sociales et spatiales qui affectent la répartition des plantes cultivées et des ressources génétiques. L’étude de cette dynamique doit à l’évidence être conduite de façon multiscalaire et en croisant les approches de différentes disciplines de l’ethnologie, de la génétique… et de la géographie.