Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


MICHLER Luc

Doctorant et salarié (thèse CIFRE) au Syndicat mixte pour l’Assainissement et la Gestion des eaux du bassin versant de l’Yerres

Université Paris-Diderot

Laboratoire de géographie PRODIG

2, rue Valette 75005 Paris

Tél. : 0635544736

Courriel : luc.michler@etu.univ-paris-diderot.fr

Références HAL

Base HAL

Mots-clés thématiques

  • Hydrosystème fluvial de faible énergie
  • Hydromorphologie
  • Ouvrages en travers
  • Continuité hydro-sédimentaire
  • Arasement/dérasement de seuil
  • Erosion de berge
  • Réajustement hydromorphologique

Mots-clés géographiques

  • Ile-de-France
  • Bassin de la Seine
  • Brie

Thèmes de recherche

Thèse Détermination d’indicateurs de prévision des impacts hydromorphologiques et hydrosédimentaires du décloisonnement de l’Yerres
- Année d’inscription : 2014
- Etablissement d’inscription : Université Paris-Diderot
- Directeur de thèse : Gilles ARNAUD-FASSETTA

En Europe, la fin des années 1970 marque une première prise de conscience des impacts négatifs du développement sur les écosystèmes. Les corridors fluviaux présentant une forte valeur écologique concentrent rapidement les différentes stratégies mises en place telles que la préservation, la limitation des impacts et la restauration de ces espaces. C’est véritablement depuis l’année 2000 avec la mise en application de la Directive Cadre européenne sur l’Eau que les efforts d’amélioration des milieux aquatiques s’inscrivent dans un cadre légal. En fixant aux États membres un objectif général de non dégradation et d’atteinte du « bon état » écologique des cours d’eau, elle pousse les collectivités à mener des actions concrètes sur les ouvrages faisant obstacle à l’écoulement, se traduisant par des travaux d’arasement (abaissement partiel) ou de dérasement (suppression totale) de barrages, seuils, vannes, déversoirs, etc…

La thèse porte sur l’Yerres, affluent de rive droite de la Seine, dont le bassin-versant couvre un territoire partagé entre des zones à forte concentration de population dans la partie aval et des zones rurales dans la partie amont. La pression démographique que connait le bassin parisien a poussé à une urbanisation du lit majeur du cours d’eau. Aux aménagements hydrauliques hérités de la période médiévale (moulins) s’ajoutent alors de nombreux barrages régulateurs de crue construits dans les années 1980. Au total, plus d’une cinquantaine d’ouvrages en travers fragmentent la rivière sur son cours aval.

Le premier objectif de cette thèse est d’appréhender le fonctionnement sédimentaire du cours d’eau dans l’état de perturbation actuel. En se basant sur le concept du budget sédimentaire, sera réalisée une quantification à la fois des stocks sédimentaires présents sur les différents biefs et des volumes de sédiments en transit à travers chaque bief. Au cours de la thèse, des travaux vont être réalisés sur plusieurs ouvrages, qui serviront de sites expérimentaux. Les suivis des modifications morphologiques et du transport sédimentaire en situations ante- et post-décloisonnement permettront d’évaluer les impacts hydromorphologiques et hydrosédimentaires de la suppression d’ouvrages en travers dans le cadre d’une rivière à potentiel de réajustement morphologique limité. L’objectif final sera de déterminer un système d’indicateurs de prévision des modifications morphologiques et hydrauliques se produisant suite à la réalisation de travaux. Le système d’indicateurs élaboré permettra alors d’évaluer les conséquences du dérasement ou de l’arasement d’un ouvrage avant et après la réalisation des travaux, de manière à mettre en place un protocole transposable à d’autres rivières du bassin de la Seine.

Communications internationales sans actes

  • MICHLER L., 2014. La mobilité de la charge de fond par traçage RFID, 14ème Journées des Jeunes Géomorphologues, Caen, Université de Caen Basse-Normandie, 31 janvier et 1er février 2014.