Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Programme " Marges oasiennes "

Responsable du programme

Participants

  • José Antonio Morabito, Professeur, Université Nationale du Cuyo, Chercheur à l’Institut National de l’Eau (INA) de Mendoza, Argentine
  • Santa Esmeralda Salatino, Ingénieure, Institut National de l’Eau (INA) de Mendoza.
  • Carlos Mirabile, Ingénieur, Institut National de l’Eau (INA) de Mendoza.

Référent scientifique PRODIG

Référent(s) scientifique(s) étranger(s)

  • José Antonio Morabito, Professeur, Université Nationale du Cuyo, Institut National de l’Eau (INA) de Mendoza, Argentine.

Mots clés thématiques

  • marges
  • accès à l’eau et à la terre
  • mondialisation
  • oasis

Mots clés géographiques

  • Argentine
  • Mendoza
  • Valle de Uco
  • Oasis de San Rafaël

Zone(s) d’étude(s) (pays, région, ville

  • 3 oasis de la province de Mendoza, Argentine

Thème(s) de recherche

Présentation et objectifs du programme

Les oasis de la province de Mendoza, terres irriguées du piémont andin argentin au cœur de la diagonale aride sud-américaine, subissent comme tous les espaces de cet Etat émergent depuis les années 2000, une crise économique, sociale et politique (comme en témoignent les relations Argentine-FMI). Ainsi, les orientations des politiques économiques et les priorités dans la distribution de l’eau ont changé : les activités industrielles (extraction du pétrole et agro-alimentaire) et le soutien aux besoins domestiques sont devenus prioritaires, aux dépens des agriculteurs, dans un contexte où la baisse de l’offre en eau venue des Andes est déjà visible. Or, dans une oasis, un changement dans la gestion de la distribution de l’eau entraîne facilement-rapidement des modifications de la structure socio-spatiale (ici centenaire) : achats des meilleures terres par de grandes familles du monde viticole mondial, déménagement de parcelles de vergers de l’aval vers l’amont pour contrer la baisse des rendements, avancée du front urbain vers les terres irriguées, marginalisation de quartiers souffrant du manque d’eau potable, marginalisation de certains secteurs agricoles qui reçoivent une eau de mauvaise qualité… Ce programme vise à observer les manifestations locales des modifications des structures centres-marges dans des espaces où la mondialisation a été choisie jusqu’aux années 2000, puis subie par la suite. Trois entrées ont été choisies : l’accès au foncier, à l’eau potable et à une eau agricole satisfaisante en termes de quantité et de qualité. Trois oasis seront étudiées : l’oasis du rio Mendoza, la vallée d’Uco et l’oasis General Alvear.

Ce programme fait suite aux réflexions entamées lors du colloque Oasis dans la mondialisation : ruptures et continuité (dont les actes peuvent être téléchargés ici ).

- Marshall A., Lavie E, Chaléard J.-L., Fort M., Lombard J.. 2013. Les oasis dans la mondialisation : ruptures et continuités. Introduction des actes du colloque international « les oasis dans la mondialisation : ruptures et continuités. Paris, 16-17 décembre 2013.

Partenaires institutionnels signataires de convention

  • UMR PRODIG, Paris, France
  • Instituto Nacional del Agua, Centro Regional Andino, Mendoza, Argentine.

Partenaires financiers

  • COMUE Sorbonne-Paris-Cité

Montant : 13 000 €

Durée : 2 ans 1/2

Dates : 2014-2016

Rédactrices : E. Lavie et A. Marshall Dernière mise-à-jour : 18-09-2015