Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


DE MATOS-MACHADO Rémi

Rémi DE MATOS-MACHADO

Doctorant

Université Paris-Diderot

Laboratoire de géographie PRODIG

2, rue Valette 75005 Paris

Courriel : remi.machado@univ-paris-diderot.fr

Site internet : https://rdematosmachado.wordpress.com/

Mots-clés thématiques

  • Paysages de guerre
  • Archéo-géomorphologie
  • Télédétection LiDAR
  • Polémoformes
  • Classification et typologie de formes
  • Valorisation patrimoniale

Mots-clés géographiques

  • Meuse (forêt domaniale de Verdun)
  • Somme (Pays du Coquelicot)
  • France du Nord et du Nord-Est

Thèmes de recherche

Thèse

Archéo-géomorphologie d’un champ de bataille de la Première Guerre mondiale : l’exemple de la forêt domaniale de Verdun (Meuse, France). Implications pour la conservation et la valorisation patrimoniale des paysages de guerre.
- Année d’inscription : 2014
- Etablissement d’inscription : Université Paris-Diderot
- Directeur de thèse : Gilles ARNAUD-FASSETTA
- Co-Direction : François BETARD

Officiellement reconnue en 1992 par l’archéologue américaine LuAnn Wandsnider, l’archéo-géomorphologie est l’étude des paysages culturels englobant géomorphologie, archéologie et patrimoine. À l’intersection de l’archéologie de la guerre (conflict archaeology) et de la géomorphologie, l’archéo-géomorphologie de guerre vise plus spécifiquement à identifier et analyser les traces morphologiques des conflits passés dans le paysage actuel, incluant non seulement les structures aménagées par les combattants (fortifications, tranchées et bunkers) mais aussi les impacts directs de la guerre (trous d’obus et entonnoirs de mine). Une telle approche pluridisciplinaire est menée sur le champ de bataille de Verdun, où a eu lieu l’une des plus grandes batailles de la Première Guerre mondiale. En modifiant la surface de la Terre par les bombardements et par creusement, les soldats ont augmenté les taux d’érosion. De nouveaux reliefs anthropogéniques ont été générés impactant la topographie sur et sous la surface. Une manière pratique de traiter avec ce champ de bataille est d’utiliser l’outil LiDAR (Light Detection and Ranging) pour dresser un inventaire des modelés créés par la guerre. En pratique, un balayage laser aéroporté nous a permis d’acquérir des images 3-D à haute résolution du champ de bataille, aujourd’hui couvert par un vaste manteau forestier de dix mille hectares. L’application d’une approche archéo-géomorphologique détaillée sur différents sites d’étude répartis à travers le massif peut nous permettre d’évaluer les dégâts occasionnés par la guerre sur la topographie et de proposer une première typologie des polémoformes. Pour mener à bien cette étude, plusieurs étapes sont nécessaires : d’abord, il est primordial d’établir un inventaire des vestiges identifiés par le traitement semi-automatisé des données LiDAR, l’utilisation des systèmes d’information géographique (SIG) et des logiciels de calcul statistique. Deuxièmement, une analyse morphométrique de chacun des modelés doit être entreprise sur les sites d’étude pour mettre en place une typologie géomorphologique. Enfin, chaque objet étudié doit être caractérisé d’un point de vue archéologique afin d’associer une fonction militaire à chaque structure et ensuite, de procéder à une cartographie détaillée du champ de bataille. Finalement, cette approche archéo-géomorphologique permettrait d’améliorer notre connaissance de la forêt de Verdun et des paysages de guerre, aujourd’hui affectés par des dégradations naturelles et anthropiques.

Collaboration et liens extérieurs

  • Service Régional de l’Archéologie de Lorraine
  • Office National des Forêts – Agence de Verdun
  • University of Wisconsin – Eau Claire

Chapitre d’ouvrage

  • DE MATOS-MACHADO R., HUPY J. P., 2017. The conflict landscape of Verdun, France : Preserving cultural and natural heritage after WWI, in Lookingbill T., Smallwood P. (Eds), Collateral values : the natural capital created by landscapes of War, Springer, en révision

Articles dans des revues internationales à comité de lecture

  • DE MATOS-MACHADO R., AMAT J.-P., ARNAUD-FASSETTA G., BÉTARD F., 2016. Potentialités de l’outil LiDAR pour cartographier les vestiges de la Grande Guerre en milieu intra-forestier (bois des Caures, forêt domaniale de Verdun), Échogéo, 38

Communications internationales sans actes

  • DE MATOS-MACHADO R., AMAT J.-P., ARNAUD-FASSETTA G., BÉTARD F., BILODEAU C., JACQUEMOT S., TOUMAZET J.-P., 2017. Anthropogenic landforms of warfare origin and their ecological significance : The Verdun Forest, NE France, European Geosciences Union General Assembly 2017, Vienne, Autriche, Austria Center Vienna, 24-28 avril
  • DE MATOS-MACHADO R., ARNAUD-FASSETTA G., BÉTARD F., BILODEAU C., JACQUEMOT S., AMAT J.-P., 2015. Warfare as a new field of study in archaeo-geomorphology : The case of the battlefield of Verdun (France), 6th Young Geomorphologists’ Day : Geomorphology for society, from risk knowledge to landscape heritage, Cagliari, Italie, Université de Cagliari, 28-30 septembre
  • DE MATOS-MACHADO R., JACQUEMOT S., ARNAUD-FASSETTA G., BÉTARD F., AMAT J.-P., BILODEAU C., 2015. Great War archaeo-geomorphology : The battlefield of Verdun revealed by airbone LiDAR imagery, International conference : (Re)discovering the Great War multidisciplinary research of modern conflicts, Ljubljana et Kobarid, Slovénie, Museum of Contemporary History and Kobarid Museum, 22-24 mai

Communications nationales avec actes

  • DE MATOS-MACHADO R., 2015. L’utilisation de l’outil LiDAR dans le projet Verdun Forêt d’Exception. in : Office National des Forêts : Actes du 3ème colloque Histoire et Traditions Forestières, Velaine-en-Haye, Campus ONF, 3-4 octobre 2014, 189-198.

Communications nationales sans actes

  • DE MATOS-MACHADO R., AMAT J.-P., ARNAUD-FASSETTA G., BÉTARD F., BILODEAU C., JACQUEMOT S., TOUMAZET J.-P., 2017. Cartographie et typologie des polémoformes de la forêt domaniale de Verdun à l’aide du traitement semi-automatisé de données LiDAR, 17ème Journées des Jeunes Géomorphologues, Paris, Université Paris 7 Diderot, 27 janvier
  • DE MATOS-MACHADO R., 2016. Apport du LiDAR pour la cartographie automatique du champ de bataille de Verdun : inventaire, analyse morphométrique et typologie des polémoformes engendrées par la Première Guerre mondiale, Doctoriales de l’UMR 8586 PRODIG, Paris, Université Paris 7 Diderot, 8 novembre
  • DE MATOS-MACHADO R., JACQUEMOT S., ARNAUD-FASSETTA G., BÉTARD F., AMAT J.-P., BILODEAU C., 2015. Archéo-géomorphologie du champ de bataille de Verdun : les vestiges de la Grande Guerre sous l’œil du laser, Colloque du GMPCA, Besançon, Université de Franche-Comté, 27-30 avril
  • DE MATOS-MACHADO R., 2014. La Première Guerre mondiale : quels impacts sur le relief et les écosystèmes dans le nord et le nord-est de la France ?, 14ème Journées des Jeunes Géomorphologues, Caen, Université de Caen Basse-Normandie, 31 janvier -1er février

Séminaires et vulgarisation

  • DE MATOS-MACHADO R., 2017. Quelques exemples de méthodes de classification en géographie, séminaire d’équipe, Paris, Université Paris 7 Diderot, 24 février
  • DE MATOS-MACHADO R., 2016. Les paysages de guerre de la forêt domaniale de Verdun : conséquences des combats de la Première Guerre mondiale sur l’écologie locale, séminaire : Végétation et changements environnementaux, Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3, 1er décembre
  • DE MATOS-MACHADO R., 2016. Apports du LiDAR aéroporté pour l’étude des polémoformes de la forêt domaniale de Verdun, journée d’étude : Applications du LiDAR en sciences géo-historiques, Nanterre, Université de Paris 10 Nanterre, 10 novembre
  • DE MATOS-MACHADO R., 2016. Quand le laser fait la lumière sur le champ de bataille de Verdun, Fête de la Science : modèles numériques dans l’art et la nature, Verdun, Hôtel des Sociétés, 9 octobre
  • DE MATOS-MACHADO R., 2014. Apport de la télédétection LiDAR à la compréhension d’un paysage de guerre : le cas de la forêt de Verdun (Meuse), séminaire de Master : les nouveaux outils d’analyse microtopographique, application à divers domaines d’étude géographique et historique, Limoges, Université de Limoges, 13 mai
  • DE MATOS-MACHADO R., 2014. Le LiDAR voit le champ de bataille de Verdun : un outil pour l’étude des vestiges de guerre, les 4 jours de Verdun, Douaumont, Ossuaire de Douaumont, 20 juin