Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


CARLIER Benoît

Doctorant

Laboratoire de géographie PRODIG

Téléphone : 0673579121

Courriel : carlierbenoit@hotmail.fr

Références HAL

Base HAL

Mots-clés thématiques

  • Risques torrentiels et gravitaires
  • Montagne
  • aléas
  • vulnérabilités
  • budgets sédimentaires
  • transport solide
  • Risques torrentiels et gravitaires

Mots-clés géographiques

  • Queyras
  • Hautes Alpes
  • Guil
  • Peynin
  • Lombard
  • Bouchet
  • Ségure

Thèmes de recherche

Thèse

Evaluation, coût et gestion des risques torrentiels en milieu montagnard

- Année d’inscription : 2013
- Année de soutenance : 2016
- Etablissement d’inscription : Paris 7 Diderot
- Directeur de thèse : Gilles ARNAUD-FASSETTA

Les terrains de montagnes représentent 40 % de la surface du continent européen et hébergent près du quart de sa population. Ce sont, en conséquence, des espaces qui remplissent de nombreuses fonctions, tant socio-économiques qu’environnementales. Au cours du XXème siècle, ces espaces ont connu de profondes mutations (déprise agropastoral et développement du tourisme) qui ont conduit à une exposition accrue des communautés montagnardes aux risques d’origine torrentielle et gravitaire (crues torrentielles /mouvements de terrains). Or, dans le contexte actuel de crise économique et de réduction des subventions étatiques et européennes, l’accroissement de la vulnérabilité est de plus en plus perçu comme un réel problème par les sociétés évoluant en milieu montagnard.

Le travail de thèse aura pour objectif principal de répondre à cette demande en se proposant d’évaluer la résilience des sociétés de montagne face à l’aggravation des risques. Pour ce faire, il s’appuiera sur une étude précise des risques et de leurs impacts sur les sociétés à travers l’exemple de la vallée du Haut-Guil (Alpes du Sud), représentative de ces problématiques.

Le projet se fera dans une approche à la fois qualitative (identification des facteurs concourant à créer le risque) et quantitative (quantification du risque et évaluation en terme de coûts). Il aboutira, en collaboration avec les institutions en charge des rivières et de leurs bassins versants, à la proposition de mesures concrètes et novatrices de gestion des risques. Ces mesures devront répondre, tant aux exigences réglementaires qu’aux aspirations des acteurs locaux (associations, riverains, communes et gestionnaires), et devront favoriser un développement local et durable. Cette étude abordera, en conséquence, plusieurs volets (étude de la vulnérabilité, des processus et aléas, des risques, de la résilience des sociétés de montagne face aux risques) que l’on s’efforcera, à travers des partenariats multiples, d’analyser de façon systémique et intégrée. On usera pour, ce faire, des divers outils mis à disposition par les sciences humaines et les statistiques (cartographie à échelle fine, modélisation de budgets sédimentaires (SIG), entretiens, analyses coûts/bénéfices…). La finalité de ce travail alliant recherche fondamentale et recherche appliquée est de constituer un outil d’aide à la décision et à l’aménagement des torrents queyrassins et des communes montagnardes, généralisable à d’autres systèmes torrentiels en Europe. Ce travail se traduira donc par la production de nombreux documents présentant des intérêts à différentes échelles spatio-temporelles.