Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


MUGELE Ronan

Doctorant et ATER à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Laboratoire de géographie PRODIG – UMR 8586

2, rue Valette 75005 Paris

Courriel : ronan.mugele@gmail.com

Mots-clés thématiques

  • développement
  • politiques environnementales

Mots-clés géographiques

  • Sahel
  • Sénégal
  • Tchad

Thèmes de recherche

Thèse

La Grande Muraille Verte : géographie d’une utopie environnementale
- Année d’inscription : 2013
- Année soutenance : 2018
- Etablissement d’inscription : Université Paris 1
- Directeur de thèse : Géraud MAGRIN

La Grande muraille verte est un projet panafricain visant à lutter contre la désertification qui touche les zones sahéliennes semi-arides tout en favorisant leur développement socioéconomique. Il reflète les enjeux contemporains du développement en Afrique subsaharienne, marqué par la place croissante accordée à la thématique environnementale dans le contexte actuel de globalisation. Cette recherche doctorale a pour ambition de développer une analyse géographique critique de la Grande muraille verte : la dimension politique est ici privilégiée dans une perspective de Political ecology, centrée sur les rapports de pouvoir et la gouvernabilité des territoires. L’approche comparative et multiscalaire se fonde sur des enquêtes de terrain menées dans trois pays aux spécificités marquées (Sénégal, Burkina Faso et Tchad) pour mettre en évidence les interactions entre le global et le local. La Grande muraille verte amène à questionner les mécanismes politiques et économiques qui sous-tendent l’émergence de nouvelles rentes environnementales en lien avec la sphère globale. A l’échelle nationale, elle accompagne le renouveau des politiques publiques et des stratégies d’aménagement du territoire engagé au cours de la dernière décennie. A l’échelle locale enfin, elle transforme les rapports de pouvoir qui se nouent autour de l’exploitation des milieux et déterminent le degré d’appropriation des aménagements par les populations locales. Il s’agit de rendre compte de la tension entre la vitrine politique légitimée par un verdissement du discours développementaliste et l’impératif de développement local. Quels rapports unissent la Grande muraille verte et les pouvoirs intervenant à différentes échelles ? Quelles entraves sont susceptibles de limiter sa mise en œuvre ? Quelles en sont les expressions territoriales à différentes échelles ?

Responsabilités scientifiques et administratives

  • Membre du Comité d’organisation de la Quatrième rencontre des Jeunes Chercheur.e.s en Etudes Africaines (JCEA) - Marseille, juillet 2018
  • Participation au Projet FSP GELT (Grands écosystèmes lacustres tchadiens). Encadrement d’étudiants en master au lac Fitri (2015 et 2016). Financement : ministère français des Affaires étrangères (2013-2016)
  • Membre du réseau “Méga–Tchad” qui rassemble des chercheurs de toutes disciplines en sciences humaines intervenant dans la région du bassin du lac Tchad

Enseignement

  • Année universitaire 2013/2014 : TD L3 Théories et acteurs du développement (39h), TD L1 Initiation au diagnostic territorial (27h) – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Année universitaire 2014-2015 : TD L3 Théories et acteurs du développement (39h), TD L1 Initiation au diagnostic territorial (27h) – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Année universitaire 2015-2016 : TD L3 Théories et acteurs du développement (39h), TD L2 Mondialisation et territoires (26h) – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Année universitaire 2016-2017 : TD L3 Théories et acteurs du développement (19,5h), TD L2 Mondialisation et territoires (26h), TD L1 Statistiques et cartographie (52h) - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Articles dans des revues nationales à comité de lecture

Contributions à des ouvrages collectifs

  • MUGELE R., Lemoalle J., 2014. « L’importance inégale des activités liées à l’exploitation des autres ressources naturelles » in Lemoalle J., Magrin G. (dir.), 2014. Le développement du lac Tchad : situation actuelle et futurs possibles, CBLT, N’Djaména, Marseille, Expertise collégiale IRD, AFD-FFEM, Rapport de synthèse, 67p. + traduction anglaise et Contributions intégrales des experts (CD, 20 chapitres, 620 p.)
  • MUGELE R., 2015. « Les polders de la Sodelac » in Magrin G., Pourtier R., Lemoalle J., 2015. Atlas du lac Tchad, Paris, Passages, République du Tchad, AFD, IRD.

Communications internationales avec actes

  • MUGELE R., 2017. « Les Eaux-Forêts au Tchad, fauteurs d’insécurités dans les espaces ruraux ? ». Les insécurités dans le bassin du lac Tchad. XVIIème colloque du réseau Mega-Tchad organisé les 14-15-16 juin 2017 à Nice (France).
  • MUGELE R., 2017. « Le lac Fitri, un modèle de gestion en crise ? ». Recherches croisées sur les écosystèmes lacustres tchadiens. Colloque international organisé les 26-26-27 avril 2017 à N’Djamena (Tchad).

Communications nationales sans actes

  • MUGELE R., 2016. « La Grande Muraille Verte au Ferlo (Sénégal) : leurres et lueurs du reboisement au Sahel au XXIème siècle ». Communication à la 3e Rencontre des Jeunes Chercheur.e.s en Études Africaines organisée du 14 au 16 janvier 2016 à l’Université Paris-Diderot (Paris 7).
  • MUGELE R., 2015. « Le lac Tchad : la variabilité, une ressource pour les populations riveraines ? ». Communication à la journée d’études « Variabilité et changement climatique : impacts sur les sociétés » organisée à Paris Diderot (Paris 7) le 13 octobre 2015 par l’Association Internationale de Climatologie.