Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Programme INVERSES

Informalité, pouvoirs et envers des espaces urbains

Responsable

Participants

  • Marie MORELLE, Maître de conférence, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Nicolas BAUTES, Maître de conférence, Université de Caen Basse-Normandie
  • Jean RIVELOIS, Chargé de recherche, IRD
  • Sébastien JACQUOT, Maître de conférence, Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • Alexis SIERRA, Maître de conférence, Université de Cergy-Pointoise-IUFM
  • Fabrizio MACCAGLIA, Maître de conférence, Université François Rabelais, Tours
  • Claire BENIT-GBAFFOU, Maître de conférence, Wits University, Johannesbourg

Mots clés

  • informalité
  • gouvernement informel
  • pouvoir
  • ville
  • gouvernement urbain
  • comparaison

Thème(s) de recherche

Présentation et objectifs du programme

Dans une optique comparative, notre projet vise à comprendre comment se forment et se maintiennent une pluralité de pouvoirs urbains et leur rôle dans le gouvernement des territoires. Il met l’accent sur les logiques informelles de production, d’administration et de gestion de la ville. Ce projet formule ainsi une double hypothèse : les territoires urbains sont non seulement les reflets de systèmes de gouvernements diversifiés, plus ou moins institutionnalisés, mais ils participent à leur transformation et reproduction. Ce projet choisit une approche comparée dans le but de sortir de lectures centrées sur un espace national, une aire culturelle ou privilégiant une approche dichotomique des systèmes de gouvernement du Nord et du Sud. Les logiques informelles ne sont pas au seul fondement des pouvoirs urbains du Sud. Elles ne témoignent de pratiques politiques ni « traditionnelles » ni différentes « par nature ». En outre, le Nord n’ignore pas non plus le recours à des stratégies et pouvoirs informels. Le rapprochement de recherches menées sur différents terrains (Amérique latine, Europe, Afrique subsaharienne, Asie du Sud Est) a pour but de décloisonner les analyses des divers régimes urbains. Ce projet souhaite donc saisir dans un même temps l’endroit et l’envers des sociétés et territoires urbains, pour montrer en quoi les processus informels participent de leur fonctionnement même. Ces processus d’informalité se combinent aux politiques officielles dans la production des territoires et la constitution de dispositifs de pouvoirs urbains. La méthode choisie privilégie les enquêtes de nature anthropologique et sociologique (observation participante, entretiens) à l’échelle locale en s’appuyant sur les expériences antérieures des membres de l’équipe, qui présente à son actif de nombreuses publications sur l’encadrement formel et informel des territoires urbains, la sécurité et la violence en ville et plus largement les questions de développement urbain.

Financements

  • Programme Emergence(s) - Mairie de Paris

Durée : 2010-2013

Voir en ligne : Site INVERSES

Dans la même rubrique :