Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


MILHAUD Stéphane

Docteur

bourse CIFRE ; Convention industrielle de Formation par la Recherche avec la société Groupe Huit et le laboratoire PRODIG

Laboratoire de géographie PRODIG

2, rue Valette – 75005 Paris

Tél. professionnel : +33 687002144

Courriel

Références HAL

Base HAL

Mots clés thématiques

  • Développement urbain
  • armature urbaine
  • aménagement du territoire
  • desakota
  • métropolisation
  • petites et moyennes villes
  • fonctions urbaines

Mots clés géographiques

  • Delta du Yangtze
  • Province du Zhejiang
  • Chine

Thèmes de recherche

Thèse

Le rôle des villes secondaires dans le système urbain chinois : l’exemple de la province du Zhejiang
- Année d’inscription : 2009
- Année de soutenance : 2013
- Etablissement d’inscription Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
- Directeur de thèse : Professeur Thierry SANJUAN

En Chine, les villes secondaires sont un maillon important de l’armature urbaine régionale. Il s’agit d’entités urbaines dont la population est comprise entre 100000 et 500000 habitants. En partant d’une étude de cas dans un contexte précis, la province du Zhejiang, ce projet de recherche propose de bâtir une typologie de ces villes secondaires afin de répondre à trois questions :
- Quelles villes secondaires ont un potentiel de développement et pour quelles raisons ?
- Quels modes de développement peut-on leur associer en fonction des paramètres sociaux, économiques, environnementaux qui les caractérisent ?
- Quelles sont les actions prioritaires physiques (infrastructures, équipements, espaces publics) et institutionnelles (gestion municipale, services concessionnaires, partenaires PP) qui sous tendent ces modes de développement ? Ces deux derniers points seront mis en perspective avec les politiques publiques d’aménagement du territoire dans la province du Zhejiang. La typologie s’effectuera en fonction de paramètres qui restent à déterminer mais qui incluront non exhaustivement : localisation (corridor de développement, côte, proximité d’une grande ville, insertion dans un réseau de transport...), géographie, réservoir de main d’œuvre (surpopulation rurale...), capacité des autorités locales, état de l’existant concernant les infrastructures urbaines, environnement (ressources naturelles...), etc...