Partenaires

Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


VERON Emmanuel

Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER), Institut National des Langues et Civilisations Orientales INALCO Département des Etudes chinoises

Elu représentant des doctorants au Conseil d’Unité (CU) de l’UMR PRODIG

Courriel : doctorants.prodig@gmail.com

Laboratoire de géographie PRODIG

2, rue Valette 75005 Paris

Tél. professionnel : 0033 6.77.09.78.82

Courriel : emmanuel.veron@inalco.fr

Références HAL

Base HAL

Mots-clés thématiques

  • Tourisme
  • Recomposition rurale
  • Développement rural
  • Relation ville-campagne
  • Ruralité
  • Métropolisation
  • Géopolitique

Mots-clés géographiques

  • Asie Orientale
  • Chine
  • Shanghai
  • Delta du Yangzi
  • Anhui
  • Zhejiang
  • Jiangsu

Thèmes de recherche

Thèse

De nouvelles ruralités en Chine ? Le tourisme en espace rural dans le delta du Yangzi
- Année d’inscription : 2010
- Année de soutenance : 2014
- Etablissement d’inscription Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
- Directeur de thèse : Professeur Thierry SANJUAN

Le tourisme intérieur chinois, thématique encore peu analysée dans les sciences humaines de langue française semble être aujourd’hui pris d’une voie de maturation et de diversification sur l’ensemble du territoire chinois. L’attrait récent des citadins pour une mobilité à la campagne (comme « désirs d’ailleurs »), le temps d’un week-end ou de congés, donne de nouvelles perspectives en géographie du tourisme, des loisirs, mais particulièrement dans de nouveaux rapports ville-campagne, jusque là inconnus en Chine, signalant de nouvelles perceptions d’une société en pleine mutation. Le programme politique du XI° Plan Quinquennal (2006-2010) se donne pour objectif la construction des nouvelles campagnes socialistes ; la diffusion et l’aménagement de sites de tourisme rural en sont liés. Des espaces ruraux sont recomposés pour les touristes urbains suivant une différenciation des activités de récréation et de la distance à la ville. En illustrant notre propos par des études de cas, de recherches menées dans la sous région du bas-Yangzi, nous montrerons l’extension des pratiques spatiales des citadins shanghaiens dans les campagnes à la périphérie de Shanghai, mais aussi celles des citadins d’autres villes du bas-Yangzi ; et la diversité des sites recomposés et les enjeux contemporains de l’intégration ville-campagne (chengxiang yitihua). Le leadership chinois tente de donner un nouveau dynamisme économique au monde rural, où l’activité agricole et manufacturière sont relayées par une activité davantage tertiaire.

L’objectif de cette thèse sera aussi de s’interroger sur ce qui est considéré comme « rural » et tourisme rural (xiangcun lüyou) dans une région chinoise fortement urbanisée, au paysage particulier de desakota, où le rural et l’urbain sont imbriqués à un point, dont les distinctions entre ces derniers ne se font plus. Des lieux sont (ré)investis et (ré)inventés par des pratiques nouvelles ; le territoire chinois (celui des campagnes) est redécouvert à l’aune d’une société de plus en plus urbaine. Les formes de la ruralité à l’intérieur de la métropole correspondent non plus seulement à une agriculture destinée aux consommateurs du centre (bio, raisonnable, en vente directe...) jouant sur les proximités technologiques et culturelles autant que physiques, agriculture d’exportation profitant des infrastructures de la métropole (aéroports, banques, sociétés d’exportation), mais aussi au développement progressif du tourisme à la ferme. Ceci suivant un phénomène récent de revalorisation du monde rural possible dans un contexte de transition sociale et changement des goûts. Des formes diverses de ruralité se maintiennent dans les franges urbaines des métropoles, qui ne sont pas toujours évidentes à définir. Une problématique générale : Y a-t-il création d’espaces originaux à la périphérie des métropoles à partir de la recomposition d’espaces à dominante rurale ? Nous précisons comment l’activité touristique récente en espace rural périurbain recompose la valeur du foncier et nouvelles logiques de rentes ? Un certain nombre de facteurs entre par hypothèse dans ces évolutions. Les politiques publiques, qui peuvent être de divers niveaux (Etat central, agglomération, municipalité...), les accompagnent en les devançant, les accélérant ou en les freinant. Ces politiques comprennent des systèmes de normes juridiques permettant de faire passer un espace du rural à l’urbain, mais aussi de préserver un espace considéré comme « aire protégée », ou à fonction récréative.

Dans ce contexte de profondes mutations des espaces ruraux et urbains, par là même des relations ville-campagne, nous construisons une typologie des différentes communautés rurales insérées dans l’activité touristique, puis une typologie des sites ou lieux touristiques du tourisme rural en Chine, qui pourrait être un outil utile, adaptable à d’autres grandes régions métropolitaines chinoises. Enfin, avec l’analyse des goûts et pratiques des touristes citadins chinois, nous mettons à jour les futures tendances de consommation touristique d’un pays en voie de maturation ou de "normalisation" du secteur touristique et qui gagneront de plus en plus l’ensemble des sociétés du monde.

Participation aux programmes de recherche de l’UMR

  • ANR PERISUD (2008-2012) : dynamiques territoriales à la périphérie des métropoles des Suds », programme coordonné par Jean-Louis Chaléard, appel d’offre en sciences humaines et sociales sur « les Suds, aujourd’hui » (PRODIG- LADYSS- IRD)
  • Projet de recherche METRONONGMIN (avec Etienne MONIN) en 2011 : "Les migrants ruraux dans les périphéries rurales de Shanghai". Financement : Collège des Ecoles doctorales de Sorbonne, Université Paris I et Ecole Doctorale de géographie de Paris, parrainé par Pr. Martine BERGER et Florence PADOVANI, en collaboration avec le Centre d’études des villes modernes de l’ECNU.

Partenariats

  • Université Normale de la Chine de l’Est, Shanghai, Chine

Distinction scientifique

Activités d’enseignement Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – UFR 08 Géographie (2010-2014)

• Année universitaire 2010-2011 (Doctorant Contractuel Enseignant)
- TD Société et espaces ruraux en Licence 2° année de géographie. Université Paris I – Panthéon-Sorbonne (58,5 h).
- CM (approfondissement) Territoires et développement en Licence 3° année. Université Paris I – Panthéon-Sorbonne (12 h).

• Année universitaire 2011-2012 (Doctorant Contractuel Enseignant)
- TD Territoires et Paysages en Licence 1° année de géographie. Université Paris I – Panthéon-Sorbonne (52 h).
- CM (approfondissement) Territoires et développement en Licence 3° année. Université Paris I – Panthéon-Sorbonne (10,5 h).

• Année universitaire 2012-2013 (Doctorant Contractuel Enseignant)
- TD Aires économiques et culturelles en Licence 2° année de géographie. Université Paris I – Panthéon-Sorbonne (52h).
- TD Initiation au diagnostic territorial en Licence 2° année de géographie. Université Paris I – Panthéon-Sorbonne (20h).

• Année universitaire 2013-2014 (ATER)
- TD Méthodes de travail et TICE en Licence 1° année de géographie. Université Paris I – Panthéon-Sorbonne (46 h).
- TD Aires économiques et culturelles en Licence 2° année de géographie. Université Paris I– Panthéon-Sorbonne (24h).
- TD Théories et acteurs du développement en Licence 3° année de géographie. Université Paris I – Panthéon-Sorbonne (39h).

Institut National des Langues et Civilisations Orientales – Département des Etudes chinoise (2014-2015)

• Année universitaire 2014-2015 (ATER)
- CM Géographie de la Chine en Licence 1° année, Etudes chinoises – Inalco (52h).
- CM Géographie régionale de la Chine en Licence 2° année, Etudes chinoises – Inalco (52h).
- TD Méthodologie en Licence 2° année, Etudes chinoises – Inalco (26h).
- TD Mutations socio-spatiales dans la Chine contemporaine en Licence 3° année, Etudes chinoises – Inalco (19,5 h).
- CM Politique extérieure de la République populaire de Chine en Licence 3° année, Etudes chinoises – Inalco (19,5 h).

• Séminaire de Master et Post-Master :

Master 2 Géographie des Pays Emergents et en Développement (Université Paris 1). Séminaire : Recompositions territoriales en Asie orientale (Pr. Thierry SANJUAN) :
- Espaces ruraux franciliens et shanghaiens : regards croisés, avec Etienne Monin, les 1 er et 8 décembre 2010.
- Shenzhen-Hongkong, une conurbation ?, le 16 novembre 2011.
- Participation des communautés locales dans le tourisme rural en Chine : l’exemple de villages de la province du Zhejiang, le 7 décembre 2011.
- Partie de campagne, liens et représentations des citadins chinois avec leurs campagnes, le 28 novembre 2012.

Post Master DSA Ecole d’Architecture de Paris Belleville :
- Séminaire " Métropoles d’Asie : La ville, espace de production du rural. Tourisme rural, diffusion d’urbanité et recomposition d’espaces ruraux dans le delta du Yangzi ", le 8 février 2013.

Master Géogram - Université d’Orléans :
- 2ème journée de géopolitique du laboratoire CEDETE, Territoires émergents de l’après-communisme. Frontières et espaces frontaliers en recomposition. " Le collier de perles, une stratégie maritime chinoise en mer de Chine méridionale et dans l’Océan Indien ?", 14 novembre 2013.

Travaux disponibles

  • Master 1, mémoire recherche : « La perception du rural par les citadins chinois aujourd’hui : l’exemple de Shanghai »
  • Master 2, mémoire recherche : « Le tourisme rural à la périphérie de Shanghai »

Chapitre d’ouvrage

Articles dans des revues internationales à comité de lecture

Articles dans des revues nationales à comité de lecture

Articles dans des revues nationales sans comité de lecture

  • Cartographie Les nouvelles relations ville-campagne en Chine aujourd’hui, pp 217-228, « Le tourisme rural dans le delta du Yangzi », pp 226, T. Sanjuan, dans Dynamiques des espaces ruraux dans le monde, Martine Guibert et Yves Jean (dir.), Dominique Andrieu, MSH Tours, Armand Colin, 2011, 408p.

Posters

Communications internationales avec actes

  • E. VERON, 2011, Suivi des touristes chinois dans le tourisme rural par l’observation participante d’un doctorant étranger en géographie : enjeux et méthodes , colloque international « Le tourisme : concepts et méthodes à la croisée des disciplinaires », les premières Doctoriales de la Chaire Unesco : « Tourisme, culture, développement » (Eds., Maria GRAVARI-BARBAS, Sébastien JACQUOT et Saskia COUSIN), Paris. 14 septembre 2011.
  • E. VERON, 2012, Recompositions rurales et tourisme périurbain dans la municipalité de Shanghai, Colloque ANR Périsud : « Dynamiques territoriales à la périphérie des métropoles des Suds » (Ed Jean-Louis CHALEARD), Paris, 28 février 2012.
  • E. VERON, 2014, De nouvelles ruralités en Chine ? Aménagement et pratiques touristiques dans le delta du Yangzi, « Pratiques touristiques, discours et représentations autour des usages récréatifs contemporains de la ruralité », Ningbo, 19 et 20 juin 2014.

Communications internationales sans actes

  • E. VERON, 2010, Le tourisme rural à la périphérie d’une métropole émergente chinoise : l’exemple de Shanghai. L’éclatement de la ville sur les campagnes ? Journée d’étude Pôle ville de l’Université Paris-8, Centre d’Etudes sur la Chine Moderne et Contemporaine (EHESS-CNRS) et l’UMR 8586 Prodig, Université Paris 8 Saint-Denis, 6 décembre 2010.
  • E. VERON, E. MONIN, X. YU, 2011, The results of the Metronongming research project : Metropolitan migrants and local residents, a case study of the farming areas of Shanghai Metropolis , dans le cadre du projet de recherche Métronongmin : « Metropolization process in Shanghai : from the peripheries to the world », ECNU, 27 juin 2011.
  • E. VERON, E. MONIN, 2011, Urbanization dynamic in Paris Ile de France Region : New town development, rurbanization process, dans le cadre projet de recherche Métronongmin : « Metropolization process in Shanghai : from the peripheries to the world », ECNU, 27 juin 2011.
  • E. VERON, 2011, Leisure and rural tourism around city in China : example of Shanghai metropolitan planning, The 5th IACP, International association for China planning , “Coordinated urban-rural development and planning”, Pékin,19 juin 2011.
  • E. VERON, 2011, Récréation rurale et composition de nouvelles formes paysagères périurbaines à la périphérie d’une métropole émergente chinoise : l’exemple de Shanghai , colloque international : Les paysages périurbains, des héritages à une gestion différenciée des territoires , Blois, 15 septembre 2011.
  • E. VERON, 2011, Participation des communautés locales dans le tourisme rural en Chine : l’exemple de villages de la province du Zhejiang, colloque international : « Tourisme ET communautés : confrontations d’expériences sur les types de liens », Mui Ne, Binh Thuan, Vietnam, 26-28 octobre 2011.
  • E. VERON, 2013, Déruralisation et éclatement des campagnes chinoises ?, 24 ème FIG Festival International de Géographie, « Chine, puissance mondiale », St Diè-des-Vosges, 4 octobre 2013.
  • E. VERON, 2013, Le tourisme rural, un outil d’aménagement et de modernisation des espaces ruraux en Chine ?, 24 ème FIG Festival International de Géographie, « Chine, puissance mondiale », St Diè-des-Vosges, 4 octobre 2013.

Communications nationales sans actes

  • E. VERON, 2013, La ville, espace de production du rural. Tourisme rural, diffusion d’urbanité et recomposition d’espaces ruraux dans le delta du Yangzi, séminaire Métropoles d’Asie, ENSA PB, 8 février 2013.
  • E. VERON, 2013, Le collier de perles, une stratégie maritime chinoise en mer de Chine méridionale et dans l’Océan Indien ? », Territoires émergents de l’après-communisme. Frontières et espaces frontaliers en recomposition, 2ème journée de géopolitique du laboratoire CEDETE, 14 novembre 2013.

Informations et culture scientifiques et techniques

  • Cycles de séminaires Urbanisme et Aménagement Durable (UAD) du Conseil Régional Ile-de-France et préparation du pavillon Ile-de-France pour l’Expo Universelle à Shanghai (2010) : « Recompositions territoriales des espaces ruraux, par le tourisme rural en Chine : l’exemple de la municipalité de Shanghai » le 5 janvier 2010.
  • Membre du comité de pilotage et d’organisation de la première semaine culturelle Extrêmes-Orients à l’ENS Ulm (20-24 janvier 2014).