Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Grafigéo 2003-24 - La Presqu’île et la Baie de Dakhla. Dynamique margino-littorale et évolution du trait de côte

par Karim SELOUANE

ISBN 2 901560 59 8

En 1884, les Espagnols fondèrent Dakhla sous le nom de Villa Cisneros qui devint plus tard une étape de l’Aéropostale. Située à 300 kilomètres de la frontière Mauritanienne, Dakhla est devenue la dernière ville des provinces sahariennes marocaines. Autrefois, ville principalement militaire, comme l’ex-Sahara Occidental, elle tente de plus en plus à s’imposer comme un centre administratif attractif transfrontalier. La route qui y mène, achevée en 1992, se prolonge jusqu’à Nouakchott. Cet axe transafricain fait de Dakhla le point de rencontre des personnes voulant se rendre en Mauritanie et les personnes remontant de Mauritanie. Ce flux d’homme et de marchandises crée une ambiance et un métissage tout particuliers au sein d’un environnement unique. La presqu’île et la Baie de Dakhla, connues sous le nom de Rio de Oro, offrent un milieu ensoleillé battu par le vent et le sable où l’océan vient se fracasser contre les falaises. Malgré cette agitation des forces de la nature, Dakhla offre sa quiétude et ses eaux turquoises propices au repos de nombreux oiseaux migrateurs, de tortues géantes et de dauphins. La région est également réputée pour la beauté de ses fonds marins, et les autorités tentent d’y développer le tourisme. Ainsi tous ces joyaux font de Dakhla le paradis de la pêche et du tourisme, très apprécié des amateurs de grands espaces.

C’est à travers une étude de géomorphologie dynamique que nous avons tenté de comprendre le fonctionnement de ce paysage lunaire, ayant fasciné Saint-Exupéry.

Site naturel grandiose, la presqu’île de la baie de Dakhla fut peut-être l’antique Cirné, mentionné par le navigateur phénicien Hannon, lieu de troc entre les commerçants phéniciens et les populations locales.

Dans la même rubrique :