Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Constitution, interprétation et valorisation des archives géographiques

Responsables

  • Jean Marie THEODAT, MC, Prodig Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Marie-Claire Robic, DR, Géographie-Cités, CNRS

Participants

Mots-clés

  • Digital Humanities
  • Archives numériques
  • documentation
  • Epistémologie de la géographie
  • Ecole française de géographie
  • Patrimoine

Thème(s) de recherche

Ce projet vise la préservation, la conservation et la valorisation d’un patrimoine d’images géographiques anciennes. Il s’intègre dans une lignée de projets de ce type qui fleurissent depuis le tournant des années 2000. Les partenaires du projet regroupent des chercheurs, des enseignants-chercheurs, des documentalistes, des informaticiens, des spécialistes de l’image numérique.

Ce projet adhère au protocole OAIS (Open Archival Information Système) qui permet d’assurer la pérennisation des données. La première étape est l’élaboration d’un inventaire informatisé du fonds. La réflexion est en cours sur l’arborescence archivistique à déterminer entre la plus grande entité (le fonds) et la plus petite unité (la pièce, c’est-à-dire le cliché) via entre autres une hiérarchisation par continent, pays, région (qui respecte le classement préexistant) et via la distinction entre positif et négatif et via d’autres critères formels ou intellectuels. L’objectif premier est de mettre à disposition via le net l’inventaire électronique des plaques de verre du fonds initié par E. de Martonne sous la forme d’une plate-forme documentaire interrogeable sur internet par différents types de mots-clés ou de descripteurs en cours de catégorisation comme par exemple des mots-clés thématiques, géographiques, photographiques, biographiques, descriptifs, matériels (concernant le support, son état de conservation) et des indications sur la date (réelle, supposée, déduite) de prise de vue et sur ses utilisations ultérieures connues.

Il a été décidé de commencer par un sous-corpus de l’arborescence archivistique : l’échelon national et en particulier la Pologne. La petite taille du corpus et la forte proportion de clichés pris par Emmanuel de Martonne a guidé notre choix : 42 plaques de verre dont 27 signées de E. de Martonne, 1 attribuée par un travail sur les séries à de Martonne et 15 autres plaques.

Principaux résultats (Le travail sur les légendes des plaques de verre concernant le corpus Pologne a permis de rectifier les erreurs de retranscription. La confrontation avec d’autres sources, notamment textuelles et institutionnelles, a permis de dater et de recontextualiser certaines plaques. La bibliographie d’Emmanuel de Martonne, qui accompagne la description et l’historique du fonds, a été réalisée. L’organisation matérielle du local dédié à la conservation des plaques de verre a été améliorée pour assurer une meilleure accessibilité. L’inscription dans un réseau de professionnels des sources archivistiques et numériques visuelles a été réalisée via le Centre National pour la Numérisation de Sources Visuelles.

Bilan quantitatif des publications

Gaëlle Hallair « Les images en géographie sous l’angle des humanités numériques », EchoGéo, Numéro 8, 2009, mis en ligne le 01 avril 2009. Consulté le 27 janvier 2010.

Partenaires

  • UMR 8504 Géographie-Cités, Bibliothèque de géographie rue Saint-Jacques, Centre National pour la Numérisation de Sources Visuelles.

Dates

  • Phase 1 : 2009-2013

Dans la même rubrique :