Partenaires

Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Programme PERISUD

Dynamiques territoriales à la périphérie des métropoles des Suds

Colloque : 27, 28, 29 février 2012 à Paris

Co-Responsables

  • CHALEARD Jean-Louis, Professeur, PRODIG
  • LE BRIS Emile, Professeur, IRD, PRODIG
  • YAPI DIAHOU Alphonse, Professeur, LADYSS

Participants

  • BELAIDI Nadia Chargée de Recherche Droit
  • CUENOT Jean-François Ingénieur d’étude, SIG
  • DELGADO Javier Professeur Urbanisme
  • DING Jinhong Professeur Géographie
  • DURAFFOUR Françoise Ingénieur d’étude, informatique
  • EUZEN Agathe, Chargée de Recherche , Anthropologie
  • HORBATH Jorge Professeur Sciences Politiques
  • HOUSSAY Myriam Maître de Conférences Géographie
  • KOFFI ADJOUA Marthe Doctorante Géographie
  • MERING Catherine Professeur Géographie
  • NING Yuemin Professeur Géographie
  • NINOT Olivier Ingénieur de Recherche Géographie
  • OKECHA Kemnasom Doctorant Géographie
  • OLDFIELD Sophie Maître de Conférences Géographie
  • RIBARDIERE Antonine Maître de Conférences Géographie
  • SAAVEDRA Fernando Professeur Sociologie
  • SANJUAN Thierry Professeur Géographie
  • SEETHAL Cecil Professeur Géographie
  • TALLET Bernard Professeur Géographie
  • THEODAT Jean-Marie Maître de conférences Géopolitique
  • VERON Emmanuel, Doctorant
  • XU Wei Professeur Géographie

Mots clés

  • métropoles
  • périphéries
  • urbanisation
  • ruralité
  • gouvernance
  • infrastructures
  • ségrégation
  • foncier
  • logement
  • Shanghaï
  • Mexico
  • Lima
  • Le Cap
  • Hanoï
  • Abidjan

Présentation et objectifs du programme

Notre objet d’étude est l’évolution des périphéries des métropoles des Suds. Ces espaces ont déjà été étudiés par le passé, mais aussi bien les approches que les situations ont depuis changé. Dans les années 1960 et 1970, les périphéries urbaines ont souvent été analysées comme de simples extensions de la ville ou des espaces ruraux en voie d’absorption, sans identité propre. Ce point de vue s’est modifié à partir des années 1980 : le dépassement de l’idée d’une coupure radicale entre le rural et l’urbain a conduit à percevoir ces périphéries comme des espaces singuliers et dynamiques. Avec la métropolisation, liée au rôle des villes dans la mondialisation, d’autres interrogations surgissent, autour des notions d’aggravation des ségrégations et de fragmentation, mais aussi de multiplication des échelles de la gouvernance et de l’innovation. Notre hypothèse centrale est que les mutations des périphéries des métropoles du Sud traduisent une adaptation aux logiques de la métropolisation et sont marquées par une complexité spatiale et sociale croissante. Nous avons choisi pour la tester six agglomérations, dans plusieurs régions du monde et dans des économies engagées dans des phases de développement distincts : par ordre décroissant de leur niveau de commandement, Shanghai, Mexico, Lima, Le Cap, Hanoï et Abidjan. Ce choix permettra d’identifier des gradients et des écarts aux modèles généraux de la métropolisation élaborés jusqu’à présent.

Durée : 4 ans

Dans la même rubrique :