Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Thèse Johanne FAVRE - novembre 2008

Insécurités, une interprétation environnementale de la violence au Ouaddaï (Tchad oriental) le mercredi 26 novembre à 14 heures, Salle DUROSELLE (Galerie JB Dumas), SORBONNE, PARIS.

Membres du jury :

  • Mme Béatrice GIBLIN, professeur à l’Université de Paris 8 (rapporteur).
  • M. Géraud MAGRIN, chercheur au CIRAD.
  • M. Roland POURTIER, professeur à l’Université de Paris I (directeur de thèse).
  • M. Denis RETAILLE, professeur à l’Université de Bordeaux 3 (rapporteur).
  • M. Bernard TALLET, professeur à l’Université de Paris I.

Dans l’est du Tchad, l’afflux de réfugiés du Darfour à partir de 2003, la résurgence des rébellions tchadiennes et des conflits intercommunautaires ont accrû le niveau d’insécurité. Le déploiement d’une force de protection européenne début 2008 n’empêche pas des exactions qui touchent les populations civiles et la présence humanitaire. Les recherches anglo-saxonnes sur les « conflits environnementaux » font des pénuries de ressources une cause centrale de la violence. Mais la perpétuation de la guerre et l’échec du développement au Ouaddaï nécessitent d’interroger également le fonctionnement du territoire et du pouvoir, le rôle de la mémoire, et les modalités d’insertion du Tchad dans la mondialisation.